Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
3364 jours de vie - 43 membres - Dernier membre : fyllee (Bienvenue parmi nous !) - 11560 messages
Liste des personnages de la saga modifiée, merci de lire ==> ICI <==

Partagez | 
 

 PNJ de MJ 8

Aller en bas 
AuteurMessage
MJ 8
Maître du Jeu ▌ Grand Manitou

Maître du Jeu ▌ Grand Manitou
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 22/04/2011

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade:

MessageSujet: PNJ de MJ 8   Dim 18 Mar - 9:06

Bonjours à tous,

Voici une petite section que peut-être certains vont trouver intéressante. Je compte constituer une liste de PNJ que je vais incarner au travers de mes RP avenirs et présents. Cette liste va comprendre une description assez détaillé de chacun d'entre eux avec leur personnalité, leurs capacités, leur histoire, etc. Cette liste sera assez exostive, s'il en manque un, c'est probablement parce qu'il arrive bientôt. Contrairement à d'autres personnages non joueurs, j'invite tous ceux qui le veulent à les utiliser dans leur propre RP, même si je n'y participe pas à la seule condition de respecter le personnage pour ce qu'il est. Ceci peut être utile je le pense pour ceux un peu en panne d'inspiration ou qui désirait utiliser quelque chose de nouveau. Comme tous les PNJ si certains veulent les récuppérer pour en faire des PJ faite le moi savoir via MP, de même pour ceux qui désir les tuer de façon à ce que je les déclare mort.

Ces personnages sont bien évidemment soumis à l'approbation de l'administration. Je tiens d'ailleur à mentionner qu'il y aura pas mal de double poste sur cette page et qu'il vont assez rapidement être plus que les règlementaires quatre. Si certains auraient un éclair de génie ou une envie de participer, je vous invite en me soumettre vos idées ou même vos personnages si certains sont motivés à ce point via MP. Vous en verrai très certainement une forme bientôt. Je vais tenter le plus possible d'en créer un nouveau tout les dix jours au maximum. Merci de votre attention et participation et bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ 8
Maître du Jeu ▌ Grand Manitou

Maître du Jeu ▌ Grand Manitou
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 22/04/2011

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade:

MessageSujet: Re: PNJ de MJ 8   Dim 18 Mar - 9:08



Nom: Winterstar

Prénom: Lilial

Âge: 21 ans

Planète natale: Mandalore

Race: Humaine

Groupe: Criminelles et hors la loi

Rang: Chasseuse de prime

Apparence: Lilial est une jeune femme magnifique. Cette jeune mandalorienne mesure un peu plus d’un mètre soixante-dix pour un poids avoisinant les cinquante kilos. Sa svelte silhouette laisse présager une grande vivacité et une force physique peut-être surprenante. Elle se déplace toujours en silence avec une grâce presque féline. Une habileté qu’elle exerce depuis son plus jeune âge suite à un entrainement martial rigoureux. Lilial est dotée d’un teint relativement pâle, a les cheveux long et blond tournant presque platine. Ses yeux bleus trahissent une certaine froideur et une grande détermination. Elle porte presque toujours une combinaison moulante dans un polymère spéciale lui donnant des propriétés caméléonesques. Cette combinaison peut même dissimuler la chaleur corporelle. Elle n’est jamais vraiment loin de son DC-17 légèrement modifié. Elle porte souvent un petit lance-dard sur son bras gauche et une dague de combat à la ceinture.

Psychologie: Lilial est une chasseuse dans l’âme et éduquée depuis sa plus tendre enfance pour le métier de soldat d’élite. Elle porte le lourd bagage de cette éducation. La jeune femme est toujours à l’affut du moindre danger et du moindre détail. Elle observe les gens en fonction de leur capacité de combat et de leur condition physique en cas de problème. Lilial est souvent plus nerveuse que nécessaire dans les espaces publics très exposés. Elle sait par contre conserver son sang froid dans presque toutes les circonstances. Elle possède une très bonne capacité d’observation et d’analyse. Son habileté à s’adapter à presque toutes les conditions laisse présager une vive intelligence. Une intelligence qu’elle arrive à démontrer même dans les situations difficiles. Bien qu’elle soit entrainée à tuer depuis son plus jeune âge, elle n’éprouve pas de plaisir particulier à le faire, mais elle n’hésite jamais à le faire. Lilial est extrêmement protectrice envers ceux qu’elle aime et est prête à tous pour les défendre, que se soit en sacrifiant sa vie ou celle d’un autre.

Histoire: Lilial est née au lendemain de la guerre des clones sur Mandalore. Un monde célèbre pour ses guerriers légendaires, mais ayant depuis déjà longtemps laissé tombé ses racines guerrières à l’exception d’un groupe d’irréductible : ceux que l’ont a nommé les Death Watch. Après la guerre des clones, l’organisation tombait en décrépitude et quelques de ses membres tentèrent de former d’autres groupes similaires. Le père de Lilial fut l’un d’eux. Cherchant à renverser le gouvernement pacifiste de son monde natal, il rassembla quelques jeunes recrues dont la plupart étaient à peine des enfants en âge de marcher et commença leur lente transformation en soldat d’élite, constituant ainsi les bases modestes d’une petite armée.

Lilial grandit donc dans la clandestinité la plus totale apprenant à manier le blaster en même temps que le verbe, ses pieds et points en même temps que les mathématiques. Comme toutes les autres recrues, elle devint rapidement une experte en matière d’assassin et de soldat. Par contre, cela ne dura pas. Lors de ses 18 ans, leur repère fut finalement découvert par les autorités mandaloriennes. Une bataille féroce opposa les forces de sécurité aux frères et sœurs d’armes de Lilial. Malgré une résistance experte et déterminée, les forces de sécurité l’emportèrent. Le père de Lilial fut tué tous comme les membres vétérans de son groupe. Seul Lilial et un petit groupe de sœur d’armes survécurent et réussirent à s’échapper. Elles quittèrent rapidement la planète et pour survivre commencèrent à vendre leur service comme chasseuses de prime et mercenaires.

Lilial garde toujours une envie de venger la mort de son père ainsi que plusieurs de ses amis. Elle sait par contre que la chose est probablement impossible et elle se contente pour l’instent de tenter de survivre dans une galaxie en guerre. Ses amies restantes sont sa dernière famille et elle demeure prête à tous pour les aider. Depuis leur exile forcé, Lilial suit les ordres de la chef de son escouade Milea Thorn qui coordonne leur groupe et prend le risque de leur dégoté des contrats. Leur leader a pour ambition de leur trouver une niche confortable dans le monde criminel afin de pouvoir assurer leur survie de façon durable. De son côté, Lilial, tout comme les autres, n’a pas réussi à acquérir une certaine expérience du métier de chasseuse de prime. Par contre, son manque d’expérience est loin d’être un obstacle à son efficacité. Les quelques réussite qu’elle peut déjà placer à son tableau de chasse le démontre. Parmi ces dernières ont retrouve un autre assassin, un officier impérial et un contrebandier. Ses mission les plus dangereuses reste pourtant à venir.

inventaire:
- combinaison caméléonesque
- Blaster léger DC-17 modifié
- Lance-dards monté sur brassard
- Couteau de combat
- Équipement de survie
- Quelques grenades assourdissantes et aveuglantes

Qualités/défauts : Lilial est une jeune femme possédant plusieurs qualités essentielles à sa survie au métier de chasseuse de prime. C’est combattante de très haut niveau dans tous les domaines. Elle est aussi efficace avec un blaster qu’avec une vibrolame qu’à main nue. Elle est dotée d’une grande agilité, d’une force physique respectable et d’une excellente endurance. C’est une experte en infiltration et en espionnage. Elle possède aussi des connaissances de base en matière d’explosif et de pilotage. C’est une jeune femme très intelligente, bien que son éducation formelle ne soit pas nécessairement très poussée. Elle est doté d’un corps de rêve, mais ne l’emploi à toute fin pratique jamais. Lilial est par contre doté d’une très faible capacité de socialisation. Elle n’est jamais confortable en public ou avec des étrangers. Elle a aussi tendance à obéir sans poser de question. Elle possède une certaine froideur surtout en rapport à sa propre survie.

Ce qu'elle aime: Lilial est une soldate d’élite née. Elle n’a pas vraiment un amour particulier pour beaucoup de choses. Par contre, elle possède des liens d’amitiés extrêmement puissants et important avec les quatre sœurs d’armes avec qui elle voyage et travaille. Elle apprécie beaucoup son mode de vie, plus actif et un peu plus libéral que celui qu’elle avait étant jeune. Lilial reste fier de ses origines et de la tradition dans laquelle elle a été élevé, mais cet affection repose très vastement sur son éducation doctrinaire. Elle possède par contre un esprit pratique et adore apprendre de nouvelles choses, spécialement si elles sont liées au métier des armes. Elle s’intéresse à la plupart des autres sujets sans grande difficultés.

Ce qu'elle déteste: Lilial n’est pas une personne spécialement haineuse ou qui garde une grande part dans sa vie pour la vengeance ou d’autres ambitions similaires. Elle garde une certaine rancœur pour ceux qui ont tué ses anciens compagnons et si elle en avait la chance les tuerait certainement. Elle n’aime pas se sentir observer spécialement pas dans les lieux publics. Ironiquement, elle ne supporte pas l’odeur de la plupart des parfums. Elle a aussi une légère phobie envers les rats, mais il faut pratiquement la torturer pour lui faire avouer puisqu’elle déteste avouer ses faiblesses personnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ 8
Maître du Jeu ▌ Grand Manitou

Maître du Jeu ▌ Grand Manitou
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 22/04/2011

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade:

MessageSujet: Re: PNJ de MJ 8   Dim 18 Mar - 9:13



Nom: Darkstrider

prénom : Seer

âge : près de 300 ans

Planète natale : Korriban

Race : inconnu, mais probablement Sephi

Groupe : Exilé

Rang : aucun

Apparence : Seer est un homme adulte d'âge mûr de race inconnu, mais on le soupçonne d'être Sephi. Seer parait assez âgé, mais étant donnée la grande longévité de cette race, son âge exact est difficile à déterminer et il ne semble pas y accorder une grande importance. En fait, il ignore lui même son âge exact. Il mesure un peu plus d’un mètre quatre-vingt et pèse dans les soixante-dix kilos. Il est athlétique suite à un régime d’entrainement martial et spirituel extrêmement rigoureux, bien plus que celui de la plus part des Jedi et des soldats d’élite. Par contre, il est marqué à jamais par sa maitrise du côté obscur. Bien qu’il ait renoncé à ses pouvoirs obscurs depuis un certain temps, son corps en conserve les marques et les conservera pour le reste de ses jours.

Depuis de nombreuses années, il dissimule son corps et son visage sous une armure de combat Sith dont certaines pièces proviennent en partie ou en totalité de reliques ayant appartenues à de grands seigneurs Sith d’une époque depuis longtemps révolue. Elle comprend une lourde cape noire à capuchon lui tombant jusqu’aux chevilles, une large ceinture de tissu noué couverte de symboles en langage Sith, un plastron dont certaines pièces auraient appartenu à Exar Kun ou du moins copié parfaitement, un heaume traditionnellement porté par les premiers grands Jedi noir et des gantelets ayant appartenus à un puissant seigneur Sith au nom oublié. Personne n’a jamais vue Seer sans son armure et sa cape de maître du côté obscur, même ceux qui ont tenté de soigner ses blessures n’ont pas vue son visage. Par contre, on raconte qu’il aurait la peau grise, les oreilles pointues, les vaines saillante, les yeux presque rouge et les dents incroyablement acérés. Seer a conservé tous ses vêtements et ses armes pourtant corrompues par le côté obscur après sa conversion en Jedi. Il explique cela en affirmant qu’en conservant les reliques de sa vie en temps que Jedi noir il peut mieux comprendre la voie des Jedi et les dangers, les souffrances que représente son ancienne voie. Jusqu’à présent, il semble avoir raison.

Psychologie : Seer est un individu sinistre et taciturne. Il ne parle pas beaucoup si on ne lui adresse pas la parole et lorsqu’il le fait, c’est généralement pour énoncer quelques conseils. En fait, la personne avec qui il discute le plus souvent et le plus longtemps est lui-même. Seer a l’étrange habitude de se parler à voix haute pendant des heures. Certains prétendent qu’il a pris cette habitude sur Korriban, son monde natal, pour passer le temps et combattre sa solitude. D’autres avancent plutôt qu’il a sombré dans une certaine forme de folie et qu’il ne fait que parler continuellement à ses démons. La réalité se situe entre les deux.

Seer est née avec une connexion particulière avec le côté obscur de la Force. Il est très sensible à celle-ci et a toujours été sujet à de nombreuses visions envoyé par elle. Il lui arrive donc de répondre aux voix qui résonnent dans son crâne. Depuis sa conversion, ces voix sont devenues ses plus terribles ennemis. Par contre, il semble déterminé à rester maître de lui-même. Ce Jedi a conservé de nombreuses traces de sa vie en temps que Jedi noir. Parmi celles-ci, son aspect sinistre, sa fascination pour le côté obscur et la Force en générale, son obsession pour l’histoire des Jedi et surtout des Sith. C’est un homme doté d’une grande patience envers toutes choses. Il est remarquablement détaché de ses émotions à un point tel qu’il est permis de se demander s’il en ressent encore. Ceci s'avère être un sérieux avantage dans son apprentissage de la voie des Jedi qui réclame un grand détachement. Cependant, cette qualité peut être aussi une faiblesse lorsque sont détachement l'entraine vers la cruauté. Il est doté d’une grande sagesse et connait mieux que quiconque parmis les Jedi le côté obscur. Certains prétendront qu'il le connait trop. Toutes ces caractéristiques font qu’il invoque un mélange de crainte et de respect chez tous ceux qui le croise. C’est aussi pour cela que plusieurs Jedi le considère encore comme un maître du côté obscur malgré sa conversion. Pour ces derniers, Seer ne fait qu’attendre son heure pour les détruire. Cette méfiance ne semble pas trop affecter sauf lorsqu'il s'agit de jeunes gens qui ont été recueillit.

Histoire : Le jeune garçon qui allait devenir Seer Darkstrider est née d’un père inconnue, possiblement un Jedi noir, et d’une mère l’ayant abandonné à l’extérieur de la minuscule colonie de Korriban alors qu’il n’avait que quelques mois pour ensuite disparaitre elle aussi peu de temps après. Cependant, le côté obscur de la Force semblait apprécier cette «offrande». Il fut rapidement trouvé par un Jedi noir à l’âge vénérable qui reçu une vision d'un ancien maître Sith lui ordonnant de protéger et d’élever l’enfant. Le vieil homme obéi. Pendant plusieurs années, il enseigna tous ce qu’il pouvait enseigner au jeune garçon à propos de la civilisation Sith, de son empire, de leurs pouvoirs et de leur philosophie. Il le protégea des dangers de Korriban tout en lui apprenant à devenir lui aussi un des dangers de cette planète. Il lui donna une formation particulièrement féroce ressemblant à celle donné dans les anciennes académies de Korriban. Lorsque Seer Darkstrider, nommé ainsi par son père adoptif, atteint l’adolescence, il tua son père adoptif lors d'un entrainement à son invitation pour qu'il absorbe la plus célèbre tradition des Jedi noir et des Sith: le plus fort règne. C’est à ce moment qu’il découvrit son lien spécial avec la Force et commença réellement sa route sur le côté obscur.

Seer est née avec une sensibilité particulière envers le côté obscur de la Force. Il est sujet à de nombreuses visions envoyées par elle. Ces visions l'ont guidé dans son apprentissage et dans sa quête de savoir. Elles lui permirent aussi de mieux décrypter les secrets des anciens Sith. Il lui fallut peu de temps pour rencontrer l’esprit désincarné de grands seigneurs noir dans la vaste nécropole qu’est Korriban qu'il explorait depuis longtemps. Ces derniers considérèrent Seer comme une bénédiction. À cette époque, la civilisation Sith s'était effondrée. Seul un nombre ridicule d'adeptes du côté obscur subsistaient et seuls les deux membres de l'Ordre des Seigneurs Sith créé par Darth Bane possédaient une réelle connaissance de l'histoire et des pouvoirs de leurs lointains prédécesseurs. C'est pourquoi ils l'aidèrent à poursuivre sa formation et son éducation dans les arts et sciences Sith. Se sont eux qui lui donnèrent son rang de maître Jedi noir et lui assignèrent pour tâche de devenir l'archiviste de l'histoire des Sith pour assurer la renaissance de leur civilisation. Darkstrider apprit aussi énormément grâce à ses visions et à l'étude de nombreuses reliques et textes anciens trouver au cours de ses recherches et de ses fouilles archéologiques. Pendant des années, Seer étudia les reliques, les fresques, les holocrons et les livres laisser par les anciens seigneurs Sith de Korriban, mais aussi dans les anciens temples Massassi de Yavin IV et dans d’autres régions obscures de la galaxie auxquelles il a réussi à avoir accès après avoir capturer un chasseur Jedi et tué son propriétaire venu inspecté les ruines de Korriban à la recherche d’adeptes du côté obscur.

Lors de ses voyages, il élimina de nombreux contrebandiers, pilleurs de tombes et même quelques Jedi pour récupérer des objets volés. Ses études lui ont permis d’acquérir de nombreux pouvoirs et habiletés dont celles pour lesquels les Sith et les Jedi noir étaient les plus redoutés, mais aussi d'autres plus mystérieuses et ésotériques. Seer Darkstrider devint ainsi l'un des plus redoutables utilisateurs du côté obscur de la Force encore en vie. Le défaut de son éducation, est qu’elle ne lui donne pas toute l’habileté des Jedi noir modernes dans certains domaines et qu’il a longtemps ignoré et parfois continu d’ignorer de grandes parts de l’histoire récente comme la chute de la République, la Guerre des Clones, le massacre des Jedi. La vie du puissant Jedi noir bascula lorsqu’il fut attaqué par un petit groupe de quatre Jedi alors qu’il se trouvait sur Yavin IV pour étudier un temple Massassi. Après un combat particulièrement féroce qui couta la vie à un Jedi, en blessa un autre très sérieusement et légèrement les deux autres, il fut blessé gravement et capturé par ses adversaires.

Les trois Jedi restant l’amenèrent dans leur refuge sur Yavin IV où ils retrouvèrent quelques autres Jedi en fuite ainsi qu’un petit groupe de sympathisants. Après un long et âpre débat sur son sort, il fut décidé qu’ils ne pouvaient simplement exécuter leur prisonnier et encore moins le relâcher dans la nature. Malgré les risques, ils décidèrent de tenter de le convertir. Pendant trois ans, le groupe d’une quinzaine de Jedi, souvent en mouvement pour éviter la détection trainèrent le puissant Jedi noir avec eux. Beaucoup dans le groupe considéraient sa conversion comme impossible, même si la chose avait déjà été réussie dans le passé. Quelque uns redoutait une attaque de sa part sachant pertinemment qu’il était suffisamment puissant pour tuer certains d’entre eux avant d’être vaincu. Par contre, après des mois d’efforts, de discutions, de soins, de méditations et de patience les Jedi parvinrent à le libérer petit à petit de l’influence du côté obscur. Grâce à ce régime spirituel et de nombreux soins physiques le maître du côté obscur disparu peu à peu pour devenir le chevalier Jedi Seer Darkstrider.

Seer réussi finalement à prouver qu'il n'était plus un maître du côté obscur lors d'un dernier test le forçant à mettre sa vie en danger pour sauver quelqu'un d'autre sans autre raison que par pure altruisme. Il le démontra tout simplement en se portant à la défense d'un animal blessé cherchant à protéger son petit face à une meute de bêtes féroces de façon spontané lors d'une ballade dans les plaines herbeuses près du refuge des Jedi. Ces derniers, surveillant tous ses déplacements à son insu, ils purent assister à la scène et la jugèrent sincère. Par contre, dans le processus, Seer perdit une part significative de sa puissance et de ses habiletés en temps que maitre du côté obscur, mais demeure il un Jedi de bon niveau. Malgré sa conversion perçue par quelques Jedi comme une grande victoire et un symbole d'espoir, d’autres regarde leur nouveau frère d’arme avec suspicion. Ils redoutent le retour du Jedi noir qui dort en lui et Seer ne semble pas pressé de les dissuader puisqu'il ne cache pas le fait qu'il ressent encore l'appel du côté obscur raisonner dans son esprit et qu'il ne pense pas un jour pouvoir faire taire cette voix. Le passé ne s'efface pas, mais l'avenir est à construire…

Inventaire :
-Armure de combat Sith et toge (relique sith réparée et modifiée)
-Sabre laser Sith
-Épée de combat Sith (épée fabriqué par lui, Seer ne l’utilise plus depuis sa conversion, mes elle renferme de grand pouvoir)
-Quelques holocrons et datapads contenant ses recherches
-Jedi starfighter de marque Delta 7-B avec anneau de propulsion

Qualités/Défauts : Seer est un chevalier Jedi talentueux. Il est un particulièrement bon escrimeur pour un Jedi consulaire et possède une grande maitrise de la Force spécialement dans des habiletés considérées comme ésotériques. Il peut même utiliser plus d'un pouvoir en même temps. Par contre, il semble totalement déstabilisé face à un blaster ou une arme similaire. Il est particulièrement connu pour ses vastes connaissances historiques et sa vision unique du côté obscur ce qui fait de lui Jedi consulaires de facto. S’est un homme patient et calme en toutes circonstances. Par contre, il est taciturne, sinistre et plusieurs le considère encore comme un Jedi noir, un être cruel, sans pitié et aux sinistres ambitions. Étrangement, Seer est un homme assez nostalgique et il lui arrive de s’ennuyer se son monde natal, une chose qui dérange plusieurs personnes. Il se montre souvent assez asocial et plusieurs lui accorde un côté tragique.

Ce qu’il aime : Seer aime plus que tout qu’on le laisse tranquille. Il est un libraire accomplie et adore passer des heures voir des jours à méditer ou à étudier à la lumière d’une simple flamme. Il est fasciné par l’histoire des Sith et par l’histoire de l’Ordre Jedi. Seer passe aussi la majorité de son temps en dehors de ses études à s’entrainer à la maitrise du sabre laser et de la Force. Il aime aussi partager son savoir, même ses connaissances sur le côté obscur avec d’autres Jedi ce qui ne lui donne pas l’amitié de plusieurs d’entre eux.

Ce qu’il déteste : Seer déteste l’ignorance, les contrebandiers, la plus part des Jedi noirs et les criminelles. Il n’aime pas vraiment les gens dans un sens général et méprise profondément les gens volubiles. Seer, bien plus que plusieurs Jedi, est absolument imperméable à l’humour et déteste les plaisantins surtout ceux qui cherche à attirer son attention. Bien qu’il respect beaucoup l’Empereur et Vader, il n’aime pas l’Empire lui-même.


Dernière édition par MJ 8 le Ven 23 Mar - 7:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ 8
Maître du Jeu ▌ Grand Manitou

Maître du Jeu ▌ Grand Manitou
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 22/04/2011

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade:

MessageSujet: Re: PNJ de MJ 8   Dim 18 Mar - 10:39



Nom: Praed

Prénom : Keloni

Âge : 32 ans

Planète natale : Csilla

Race : Chiss

Groupe : Empire galactique

Rang : investigateur des SSI

Apparence : Praed Keloni est assez typique pour un chiss. Par contre, les gens peu habitués aux membres de son espèce peuvent être facilement intimidés par son apparence. C’est un homme mesurant environ 190 centimètres pour un poids de 90 kilos. Sa peau est d’un bleu métallique et ses cheveux totalement noir. Ces yeux sont rouge sang et luisent légèrement dans l’obscurité. Praed possède une hygiène de vie irréprochable. Il se nourrit uniquement à partir des viandes de la meilleure qualité (les chiss sont carnivores) et il calcule méthodiquement son temps de sommeil pour maximiser ses capacités régénératrices. De plus, son entrainement dans l’une des académies militaire les plus exigeantes de Coruscant lui a donnée des capacités physiques exceptionnelles qu’il continue de cultiver à tous les jours. Praed est aussi particulièrement pointilleux sur son hygiène personnelle. Il porte toujours des vêtements très semblables aux uniformes militaires chiss, mais sans les signes de rang lorsqu’il ne porte pas son uniforme officiel. Ses vêtements sont toujours très bien entretenus et il les porte avec grand soins et un certain sens du style. Son apparence particulièrement soignée et ses traits harmonieux font qu’il est considéré comme un homme élégant par la plus part des humanoïdes. Praed est un homme au naturel assez hautain et cela transparait souvent dans son regard, son port de tête et même dans sa démarche qui est à la fois militaire et impérieuse. Si cette attitude est assez commune pour les chiss, Praed est aussi capable de «descendre de sa tour d’ivoire» et de montrer une certaine empathie. Bien que cela puisse sembler étrange pour quelqu’un d’aussi méticuleux au niveau de l’hygiène de vie, il Praed est tatoué au niveau de la nuque. Il le dissimule assez souvent sous le collet de ses vêtements et il demeure évasif à son sujet lorsqu’on lui en demande la signification.

Psychologie : Praed est un homme extraordinairement méticuleux et pointilleux. Tout chez ce personnage est fruit d’un calcule ou d’une réflexion. Il est assez obsessif lorsqu’il est question de l’ordre. Son appartement, ses vêtements et son arme son systématiquement rangés, triés et classés. Par exemple, sa bibliothèque est classée par ordre alphabétique et collection, le tapis de son salon est brossé à tout les jours, sa garde-robe est constitué d’une douzaine de costumes presque tous identique et classé selon l’ordre dans lequel il compte les porter. Il se montre tout aussi pointilleux dans son milieu de travail. En temps qu’investigateur, il porte une attention toute particulière à tous les petits détails. Il est rare que même le plus petit indice lui échappe. Praed est un bourreau de travail à un point tel, qu’il régule même son sommeil de façon à avoir un maximum de temps d’éveil sans sacrifier les bénéfices du repos. Il est aussi doté d’une grande patience et d’un esprit d’analyse principalement basé sur la psychologie plutôt que sur des données plus cartésiennes. Toutes ces caractéristiques laissent penser qu’il est un homme froid et distant, mais en réalité, il s’agit d’un individu assez empathique facilement capable de créer des liens. Il entretient d’ailleurs un cercle de contact assez varié et solide bien qu’il n’est pas vraiment d’amis. Sa manie de la propreté ne l’empêche pas de travailler dans les bidonvilles de Coruscant ou de passer des interrogatoires agressifs (battre un type pour qu’il parle) par contre, il se lave systématiquement après ce genre d’activité. Praed est d’une loyauté sans faille envers ses employeurs, les SSI, bien qu’il n’ait pas d’amour particulier pour l’Empire. Pour lui ce n’est qu’un travail. Aussi froid puisse t’il paraitre, Praed accorde plus de valeur à ses quelques amis qu’a son travail ou à ses règles personnelles.

Histoire : Praed est née sur Csilla, le monde natal des chiss situé dans l’espace sauvage, une zone encore pratiquement inexploré depuis situé au-delà de la Bordure Extérieure de la galaxie. Il y passa les toutes premières années de son enfance, mais il en garde peu de souvenir. Ses parents étaient des membres haut placés dans la solide hiérarchie sociale des chiss et c’est cette influence qui les a amenés à quitter l’espace chiss en temps diplomates. Ils sont arrivés juste sur Coruscant pour établir des relations avec la République et observer son fonctionnement interne quelques années avant le début de la Guerre des Clones. En temps que membre d’une famille diplomatique, Praed a passé une enfance dans la sphère des privilégiés. Il eu droit à une excellente éducation dans des écoles prestigieuses. Ses parents lui inculquèrent les valeurs de sa nation, notamment leur honneur martial et leur amour pour l’ordre et la discipline. Lorsque la République fut dissoute, ses parents furent rappelés sur Csilla pour continuer l’observation de l’Empire à une distance plus «sécuritaire». Quant à Praed, devenu un jeune adulte, il choisit de rester et de poursuivre sa vie sur Coruscant.

Le chiss décida de faire carrière dans l’armée impériale un peu comme son grand-père qui était commandant dans les forces de défense chiss. Au regard de ses résultat scolaire et de sa condition physique irréprochable, il fut admit dans l’une des académies militaire les plus prestigieuse d’Anaxes pour y suivre une formation d’officier dans les troupes d’élite de l’Empire. Praed passa quelques années difficiles sur Anaxes. En plus de l’entrainement draconiens, des journées interminables et des professeurs tyranniques, des choses auxquels il a fini par s’habituer, il dû faire face au racisme qui sévit dans toutes les organisations impériales. Durant cette période, il se fit quelques amis comme le cadet Arguel, un jeune humain fort brillant et de deux ans son aîné ou encore la jeune nagaï nommée Mia, de six ans sa cadette, qui quitta rapidement l’académie pour commencer sa formation en temps que futur Main de l’Empereur. Malgré ces difficultés, Praed allait bientôt pouvoir graduer avec tous les honneurs lorsqu’il décida de laisser tomber. Passer sa vie à se battre et à défendre le régime impérial qui ne le respectait pas ne l’intéressait pas. Sa démission fut perçue comme une surprise puisqu’il faisait partie du tiers supérieur des élèves de l’académie dans tous les domaines. Praed quitta Anaxes pour Coruscant où il décida de se mettre au service des forces de l’ordre.

Praed avait acquis une formation particulièrement rigoureuse en ce qui concerne le maniement des armes, la tactique, la stratégie et la communication lors de son passage sur Anaxes. Il décida d’utiliser ces compétences dans son nouvel emploie, celui d’investigateur privé. Pendant deux ans, Praed passa sa vie dans les bidonvilles de Coruscant, vivant dans un minuscule appartement et travaillant pour un peu n’importe qui et à bon prix. Il surveilla des prostitués pour leur proxénètes, espionna des femmes et des maris infidèles, nettoya des scènes de crime pour les forces de sécurité et participa à quelques enquêtes sur des crimes mineurs. Bien que ces emploies soient peu prestigieux ou même intéressant, ils lui permirent de mieux comprendre le monde de la criminalité et surtout de se bâtir une réputation irréprochable en plus de l’aider à créer un réseau de contacts. Durant cette période, il rencontra Lyn Hammat, une criminelle twi’lek servant souvent d’informatrice pour la police avec qui il fit affaire pour protéger certaines de ses filles contre un violeur. Cette dernière s’arrangea pour qu’il puisse faire affaire plus facilement avec d’autres membre de la faune locale comme le hutt chargé du bureau des prime, un monstre de huit tonnes et puant nommé Gurduga.

Après ces débuts, Praed réussi à s’établir une excellente réputation et il commença à faire affaire avec des membres de la société beaucoup plus fortunés. Il travailla souvent comme garde du corps pour des membres de la haute société ou pour leurs enfants. Il commença aussi à participer à des affaires plus importantes, surtout des affaires non résolues, qui lui permirent de hausser dramatiquement son niveau de vie. Sa vie dans les quartiers pauvre était terminée. Son efficacité, sa patience et son soucie du détail lui permirent de résoudre de nombreux crimes dont celui d’un représentant du sénat tué quatorze ans plus tôt dans un «accident» de speeder. C’est durant cette période qu’il commença aussi à exécuter des contrats pour le compte des impériaux. Sa formation dans une académie militaire et ses contacts parmi des membres de l’armée impériale lui donnait une position enviable. Aux yeux de certains impériaux, il était l’homme idéal pour enquêter discrètement sur des affaires sensible sans attirer l’attention. Parmi elle, on peut compter la série d’attaques à la bombe causé par un skakoan nostalgique de la CSI qui se termina par la capture de se dernier aux mains de Praed et d’agents des SSI.

C’est alors qu’il fut approché par un membre haut placé dans les services secrets impériaux qui au regard de ses talents et de son historique peu traditionnel, lui proposa de passer les tests pour intégrer les SSI. Après un long moment de réflexion, Praed décida de prendre une chance et de vérifier si les SSI allaient lui accorder plus de crédit que l’armée impériale marquée par le racisme. Il passa facilement les tests d’entrées et fut rapidement affecté à la section de contre-espionnage et d’anti-terrorisme au regard de son expérience. Depuis, l’investigateur sonde l’appareil impérial à la recherche d’espions et d’activistes rebelles tout en enquêtant sur leurs agissements. Ses contacts dans le monde interlope ou dans l’appareil impérial lui donnent un sérieux coup de main dans son travail et déjà quelques agents rebelles ont gouté à sa médecine. Au final, sa carrière est entre de bonne main et déjà, son dossier trône sur celui de Zan Kessler.

Inventaire :
- Des costumes similaires à ceux des jeunes officiers des forces de défenses Chiss
- Un landspeeder civil
- De fausses pièces d’identités et de fausses cartes d’accès
- Un datapad dernier modèle
- Un DC-15 side arm blaster
- De nombreux appareils d’espionnages

Qualités/Défauts: Praed est un homme aux talents multiples. Il possède un puissant esprit analytique, sans pour autant être totalement obnubilé par des détails statistique. Il a un excellent sens de l’observation spécialement en ce qui concerne les gens. Il est le genre d’homme qui remarque les changements de boucles d’oreilles ou de broches. C’est aussi un fin juge de caractère. Il sait instinctivement quand quelqu’un ment ou cherche à dissimuler quelque chose et trouve très facilement les leviers sur lesquels pousser pour faire pencher une personne d’un côté ou d’un autre. Il possède une impressionnante maitrise des techniques d’enquêtes. Physiquement, c’est un excellent agent de terrain facilement comparable à un stormtrooper. Ses principaux défauts résident dans ses étranges habitudes de vie, sa tendance à suivre ses instincts plus que les ordres. Il ne possède pas non plus une très grande détermination à protéger l’Empire à tout prix contrairement à de très nombreux collègues.

Ce qu’il aime : Praed est un homme d’ordre et de discipline. Il aime donc l’ordre, la propreté et le style. Il est extrêmement respectueux du protocole et de la loi. Il est d’ailleurs très alaise dans les circonstances où il faut suivre des procédures exigeant une bonne dose de protocoles et de politesse. Praed est un bourreau de travail et il porte une attention toute particulière à chacune de ses enquêtes au détriment de sa vie sociale ou de toutes autres considérations. En plus de la loi, Praed s’est imposé une éthique de travail auquel il ne déroge que pour une raison. Praed est un homme loyal envers ses amis, ses alliés et ses principes par-dessus tout et on peut facilement compter sur lui. C’est aussi un adepte des jeux d’esprits, des énigmes et il ne cache pas son appréciation du combat.

[Ce qu’il déteste : Ce chiss déteste profondément les criminels, la brutalité lorsqu’elle est inutile et le langage ordurier. Il a une profonde aversion pour le désordre sous toutes ses formes. Il méprise particulièrement l’ignorance, mais aussi la paresse. Évidemment, il déteste aussi la traitrise surtout lorsque cette dernière se fait envers des gens qui avaient confiance en le traitre. Par contre, il sait faire la distinction entre la traitrise, le mensonge et la ruse et il n’est pas contre l’utilisation du deuxième et il fait du troisième une arme de choix. Finalement, il déteste le racisme pour en avoir souffert pendant plusieurs années et il n’hésite pas à faire preuve de «cruauté» face aux coupables de crimes haineux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ 8
Maître du Jeu ▌ Grand Manitou

Maître du Jeu ▌ Grand Manitou
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 22/04/2011

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade:

MessageSujet: Re: PNJ de MJ 8   Lun 19 Mar - 8:28



code : ST0223/103

nom : Vence 144 (Knife pour ses camarades)

âge : 14 ans*

Planète natale : Coruscant

Race : humain

Groupe : Empire Intergalactique

Rang : Stormtrooper

Apparence : Vence 144 est un stormtrooper cloné dans un laboratoire de Coruscant. Il est les cent quarante quatrième clones d’une série encore toute jeune. Le donneur était un ancien membre des forces spéciales des services de renseignements impériaux plusieurs fois décoré pour son mérite et un agent d’opération de grand talent, spécialement en matière de sabotage et d’infiltration, nommé Vence Targo. Comme tous les clones de sa ligné, Vence 144 est un homme d’un peu plus d’un mètre quatre-vingt et pesant environ quatre-vingt kilos. Il est caucasien et a les cheveux bruns, mais les gardes rasés ainsi que les yeux verts. Vence Targo était réputé pour être un homme assez charmant, mais il semblerait que se soit dû à ses manières plus qu’à ses traits puisque ses clones sont remarquablement anodins. Comme tous les clones, il a subit un entrainement particulièrement intense qui lui a permis d’atteindre de grandes capacités physiques. Comme tous les membres de son régiment, il porte son numéro de série sur le bras gauche et il a rajouté son surnom sur son bras droit. Vence 144 a été créé en utilisant une technique copié sur celle des clones de Kamino. Il a donc subit un processus de vieillissement accéléré. Bien que son âge réel soit de 14 ans, il a l’apparence d’un homme dans la fin vingtaine. Contrairement à plusieurs de ses frères d’armes, Vence 144 n’a jamais subit de blessure plus importante qu’un tir de blaster dans le mollet. Il ne porte donc pas de cicatrices facilement reconnaissables. ST0223 porte une armure assez standard dotée d’un casque nouveau model capable de donner des informations tactiques directement sur la visière et d’un système de communication plus difficile à brouiller. À sa ceinture, il porte des munitions supplémentaires pour son E-11 carbine, un pistolet blaster SE-14r, une paire de détonateurs thermiques et un couteau de combat.

Psychologie : Vence 144 est un stormtrooper assez classique. Ayant été cloné puis élevé spécifiquement pour combattre au service de l’Empire, c’est un homme assez simple. Il est doté d’une très grande loyauté envers l’Empire, mais encore plus envers ses frères d’armes et ses commandants. L’entrainement des soldats clones étant fortement teinté par la culture mandalorienne, Vence 144 parle donc couramment leur langue et à intégré beaucoup d’éléments de leur culture guerrière comme leur sens de l’honneur, de la loyauté et du respect entre combattants. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Vence 144, comme tous ses frères d’armes, est doté d’une vive intelligence et ne manque pas de ressource lorsqu’il monte au combat. Il est capable d’analyser sa situation en un clin d’œil, ne se laisse pas facilement distraire et est particulièrement rusé. Vence 144 est aussi doté d’un grand esprit d’initiative qui lui a valu d’être souvent envoyé en reconnaissance ou en mission commando. C’est cette qualité qui fait qu’il se démarque de beaucoup de ses frères d’armes. Ils auraient certainement monté en grade s’il n’avait pas désobéi à certains ordres lorsque ceux-ci lui semblaient suicidaires ou allant à l’encontre de leur mission. Vence 144 a aussi déjà démontré une certaine compassion à l’égard de civiles et même à l’égard d’un combattant ennemi blessé en lui donnant de quoi soulager ses souffrances en attendant la mort. Une caractéristique très rare chez un soldat impérial.

Histoire : Vence 144 est né dans un laboratoire de clonage et d’entrainement secret situé sur Coruscant il y a 14 ans, un an après que l’Empereur est donné son aval pour la production d’une nouvelle série de clones. Son entrainement commença pratiquement dès sa naissance. Il commença par subir des exercices physiques de plus en plus exigeants visant à développer sa rapidité, son endurance et sa force physique. Sur le plan intellectuel, il commença par un apprentissage de base mettant l’emphase sur la résolution de problème, la logique et un sens du travail d’équipe. Lorsque son corps atteignit le niveau de développement d’un jeune adulte, il commença réellement son entrainement visant à le transformer en stormtrooper.

Il étudia le maniement des armes, les techniques de combats corps à corps et sur le plan intellectuel, la tactique, les modes d’opération ainsi qu’un endoctrinement visant à garantir sa loyauté à l’Empire. Vence 144 se démarqua spectaculairement du lot par ses capacités en combat corps à corps. Il devint de très loin le meilleur soldat de son régiment dans se domaine. Il réussi même à surpasser tous ses entraineurs. Sa maitrise des différentes composantes de se genre de combats était presque parfaite. Même les adversaires les plus forts et les plus agiles avaient de la difficulté à traverser ses défenses et encore plus à parer ses contre-attaques finement calculées. Il se démarqua aussi pour son sens tactique et son esprit d’initiative.

Lorsqu’il intégra le 103ème régiment de stormtrooper sous le code ST0223 à l’âge de 11 ans, il était perçu comme un élément prometteur. Pendant trois ans, il combattit contre les ennemis de l’Empire un peu partout dans la galaxie. Il se frotta particulièrement souvent aux armées des mondes indépendants de la bordure extérieure et médiane. Il a aussi combattu à de nombreuses reprises contre rebelles et pirates. Il survécu à plusieurs des affrontements les plus sanglants de la guerre civile. Il s’illustra notamment lors de la destruction d’une usine de droïdes de combat où il prit le commandement de son unité après la mort de son officier supérieur et captura le poste de commandement ennemi. Après cette bataille, il fut nommé sergent. Il devint lieutenant après la capture d’un puissant chef pirate géonosien suite à l’abordage d’un destroyer Lucrehulk ou encore une fois son unité s’illustra.

Cependant, sa carrière d’officier eu une fin brutale après qu’il eu désobéi à un ordre direct lui demandant d’abattre une population civil soupçonnée de pactiser avec les rebelles. Ironiquement, après une enquête, il s’avéra que les civils en questions n’étaient pas des partisans de l’Alliance Rebelle bien que leur amour de l’Empire ne soit pas très grand. Ils ont été exécutés par le remplaçant de Vence 144. Ce dernier passa en court martiale et fut dégradé au rang de simple soldat et a gagné la réputation d’un homme loyal en toute circonstance, une étrange dérive de son endoctrinement. Après trois ans de batailles intensives, Vence 144 se trouve maintenant sans affectation particulière pendant que son régiment tente de récupérer ses forces après le massacre de Kashyyyk. Lors de ce dernier combat, l’Empire a tenté un raid visant l’élimination d’un groupe important de rebelles. Suite à une erreur lors du largage des troupes, Vence 144 et les autres membres de son escouade se retrouvèrent loin en territoire ennemi. Ils durent courir plus de cinquante kilomètres, en affrontant l’ennemi et les créatures vivant dans les profondeurs des bois avant de pouvoir rejoindre leur zone d’atterrissage pour y apprendre que la retraite avait été sonnée après une sévère défaite.

Inventaire :
- Amure de combat de stormtrooper
- Casque de stormtrooper expérimental
- E-11 carbine blaster
- Pistolet blaster SE-14r
- Deux détonateurs thermiques
- Couteau de combat
- Une veille décoration pour bravoure attribué à son unité entière
- Journal personnel

Qualités/Défauts : Vence 144 est un très bon soldat. S’est un homme loyal à l’Empire, doté d’un très bon sens tactique. Il a démontré à plusieurs reprise pouvoir adapter ses stratégies à toutes sortes d’environnements et de situations. Il possède un grand esprit d’initiative bien qu’il lui ait déjà causé du tort comme lors de cet événement lui ayant couté son grade. C’est un homme particulièrement compétent dans l’art de la guerre. Bien qu’il ne soit pas un tireur exceptionnel, il est loin d’être médiocre. Par contre, s’est un combattant au corps à corps exceptionnel. Vence 144 est doté d’un bon leadership et ses frères d’armes le respect beaucoup. Comme tous les stormtroopers, il est sans pitié pour ses ennemis et il est prêt à obéir à presque tous les ordres. Il ne possède pas de sentiment d’indépendance et ne comprend et ne s’intéresse pas à beaucoup de chose en dehors de son travail.

Ce qu’il aime : Vence 144 aime l’Empire par sens de la loyauté et suite à son endoctrinement. Il porte un grand respect et un lien proche de celui de la fraternité avec les membres de son escouade. Il aime le sentiment de fierté que lui procure de servir dans l’un des meilleurs régiments de stormtroopers de la galaxie. Vence 144 ne se sens vraiment bien qu’au combat. Il craint peut-être de devenir inutile à la fin de la guerre s’il en voit le dénouement, une chose dont il doute.

Ce qu’il déteste : Comme tous stormtrooper bien endoctriné, Vence 144 déteste profondément tous les ennemis de l’Empire. Comme il a combattu beaucoup plus longtemps les forces indépendantistes et pirates, il leur voue une haine particulière. Il déteste la lâcheté et le manque d’esprit de corps. Il n’aime pas les officiers du haut commandement qui lancent des assauts sans vraiment connaitre la guerre sur le front. Il n’aime pas vraiment le culte impérial de la supériorité de la race humaine bien qu’il ne saurait dire pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ 8
Maître du Jeu ▌ Grand Manitou

Maître du Jeu ▌ Grand Manitou
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 22/04/2011

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade:

MessageSujet: Re: PNJ de MJ 8   Mer 21 Mar - 0:01



Nom : Torrik

prénom : Our

nom d’emprunt : Kamb Tesko

âge : 45ans

Planète natale : Skako

Race : Skakoan

Groupe : criminel

Rang : chef d’une cellule terroriste

Apparence : Our Torrik est un skakoan d’apparence assez commune, mais il est un peu plus grand et plus massif que le membre moyen de son espèce. Sa peau est grisâtre et comme il ne vie plus sur Skako depuis de nombreuses années, il porte toujours son armure environnementale pour lesquelles les skakoans sont si facilement reconnaissables. Our à des gouts vestimentaires simples. Malgré le fait qu’il dispose d’une fortune respectable et que les siens aient la réputation d’aimer étaler leur fortune, il cherche à projeter l’image d’un individu sobre. En dehors de son armure de fabrication standard, il porte une grande toge de couleur bleu cendre décorée au niveau du collet par de petites plaques de bronze. Il porte sur un brassard ses outils de contrôles et de communications. Ses gestes sont plus vifs et précis que ceux des skakoans ordinaires même s’il cherche à le dissimuler. Un observateur attentif parviendrait sans doute à la conclusion qu’Our a une formation assez poussé en combat, ce qui est d’ailleurs le cas. Si on l’observe encore plus attentivement, on pourrait peut-être même remarquer qu’il est toujours armé d’un blaster léger facilement dissimulable.

Depuis son évasion, Our est devenu sérieusement plus prudent lors de ses missions de sabotage ou d’autres missions à haut risque pour sa personne. Sa capture aux mains de commandos anti-terroriste de l’Empire lui a montré l’avantage d’être prêt pour un affrontement en règle. Il a donc mis au point une puissante armure de combat dont le prototype a été développé par un chasseur de prime skakoan connu sous le nom de Kul Teska durant la Guerre des Clones. Son armure de combat est une merveille de technologie. En plus d’augmenter sa taille, son poids et sa force de façon significative, elle est solidement blindée. Seules les armes lourdes peuvent la transpercer et non sans mal. En plus de sa résistance naturelle, l’armure est munie d’un générateur de bouclier très efficace, mais qui ne peut être maintenue plus de quelques minutes à la fois avant de manquer d’énergie. Son casque lui permet de filtrer différents spectres lumineux et d’afficher plusieurs données tactiques grâce à un système de visé sophistiqué sur son épaule gauche. Son armement est aussi assez impressionnant, sur le bras droit est fixé un canon blaster à répétition mark II muni d’une source d’énergie supplémentaire et sur le bras gauche, est fixé un court sabre rétractable acéré en alliage de phrik. Il possède aussi un lance-missile léger capable de tirer deux roquettes à courtes portées. L’armure est aussi munie de petits propulseurs lui permettant de faire des bonds de plus de trente mètres ou d’amortir ses chutes. Les servomoteurs de l’armure lui permettent de se déplacer sans être trop ralenti. Il perd cependant une partie de sa dextérité lorsqu’il l’utilise, mais elle compense grandement ce petit défaut.

Psychologie : Our Torrik est un défenseur fanatique de la CSI. Bien qu’il ait été trop jeune pour participer à la Guerre des Clones dès son début, il toujours été partisan de leur idéologie au point que même certains de ces membres l’ont qualifié de fanatique dangereux. Sa haine de la République n’avait d’égal que son mépris pour ses lois et sa philosophie humaniste. Lorsque la République fit place à l’Empire, il ne changea pas d’allégeance, arguant que l’Empire nuisait aux libertés commerciales et que sa politique interventionniste était une atteinte aux libertés des individus. Il ne supportait pas non plus le massacre des chefs de la CSI. Cette défaite clair n’est pour lui qu’une illusion et comme certain, il rêve de reconstruire la Confédération. C’est un homme cruel, vindicatif, spécialement depuis son arrestation, qui est prêt à tout pour éliminer ses ennemis et pour parvenir à ses fins. Pour mener son combat contre l’Empire qui a détruit ses idoles de jeunesse et l’Alliance Rebelle qui incarne la philosophie de la République, il s’en est remis au terrorisme, au meurtre gratuit ou politique, au sabotage et à l’enlèvement.

Our garde toujours une attitude rationnelle et mécanique comme la plupart des skakoans lorsqu’il travail ou interagie avec ses alliés ou ses ennemis, mais à l’intérieur, c’est un chaudron de rage prêt à exploser. Il n’a aucune pitié, ne se lie jamais à qui que se soit et n’hésite pas à sacrifier ses plus proches coopérateurs. Étant donnée ses méthodes, Our est aussi un peu paranoïaque. Il est connu pour se doter de systèmes défensifs impressionnant (comme son armure) et de procéder avec une méticulosité impressionnante en tout temps. Certains considèrent cela comme une forme de trouble obsessif. Son amour pour les explosifs, particulièrement les bombes incendiaires, laisse penser qu’il pourrait être un peu pyromane, mais en réalité il est plus intéressé par la destruction. Certain sont rapide pour déclarer Torrik complètement fou, mais cela serait une grave erreur. Si sa loyauté envers une organisation morte depuis vingt ans semble complètement déconnectée de la réalité, il n’en demeure pas moins un individu à la grande intelligence et à la lucidité surprenante.

Histoire : Our est né sur Skako, un peu avant la crise sur Naboo, dans une famille de riches ingénieurs travaillant pour l’une des divisions de la Techno Union. Il passa une enfance et une adolescence assez classique où il étudia l’ingénierie robotique, la programmation informatique et la navigation spatiale. Our était un étudiant particulièrement doué dans ces domaines, mais aussi un jeune homme doté d’une grande vigueur. Alors que la Guerre des Clones était sur le point d’éclater, il s’engagea comme ingénieur de combat dans les forces de défense skakoan. Our ne participa pas à beaucoup de combats lors de ce conflit où ses parents furent tués. Cependant, ceux auxquels il participa lui offrirent une bonne expérience et il absorba rapidement le métier des armes dans toutes ses subtilités, une chose assez rare chez les skakoans plus réputés pour leur ingéniosité plus que pour leurs capacités martiales.

Il ne supporta pas la victoire de la République devenu l’Empire. Bien que les Séparatistes aient perdu tous leurs chefs, ils disposaient encore d’immenses armées et de nombreuses planètes. C’est à la plus grande de ses surprises qu’il apprit la reddition inconditionnelle de toutes ces forces et de toutes ces planètes sauf une petite poigné qui furent conquise avec facilité par l’Empire. Our, quant à lui, était au s’était retrouvé aux commandes d’une frégate lance-missile de dernière génération nommé Hellfire après la mort des autres officiers lors de la bataille de Kashyyyk au moment de la destruction totale de la CSI. Grâce à un coup de chance, il parvint à garder contrôle du vaisseau et de son équipage malgré les efforts de l’Empire pour immobiliser toutes les forces séparatistes. Avec son petit groupe de mercenaires loyalistes et de droïdes de combats, Torrik jura de venger les séparatistes et commença à ourdir son plan.

Après quelques années de pirateries où il en profita pour souder et renforcer son équipage avec l’ajout de quelques nouveaux mercenaires. Torrik retourna discrètement dans l’espace galactique et changea d’identité pour devenir Kamb Tesko et s’installa sur Correlia. Utilisant les crédits accumulés durant ses opérations de pirateries, il se lança en affaire dans la fabrication de droïde de sécurité et de service. Il n’eut que peu de difficulté à construire sa petite usine qui grâce à la bonne qualité de son matériel commença à grandir et à engendrer un profit respectable sans devenir suffisamment grande pour attirer l’attention et lui retirer son statut de petite entreprise. Il utilisa cette dernière pour mettre au point son plan. Il sabotait certains de ses droïdes pour que ceux-ci explose violemment tout en prenant bien soins de qu’on ne puisse pas retracer le droïde à son usine de production. Avec la redondance de certains modèles et un peu de piratage informatique, il était facile d’arriver à un tel résultat. Pour déclencher les explosions, il suffisait de placer un programme fantôme forçant l’autodestruction du droïde lorsqu’un certain mot était prononcé par son maître où lorsqu’il recevait un signale fantôme envoyé depuis le vaisseau de Torrik dissimulé dans une petite nébuleuse près de Correlia. Our ne se souciait pas vraiment de qui il tuait grâce à ce stratagème puisque son but est de créer un état de panique. Les droïdes assassins furent un succès intéressant.

Pour augmenter encore plus la paranoïa et brouiller les pistes, il fournit volontairement des programmes contenant des codes d’autodestructions habilement dissimulés à d’autre compagnie qui le sous-traitait et alla même jusqu’à acheter quelques ateliers de réparation et d’entretient des droïdes sous d’autres identités pour les modifier à des dessins meurtriers. Il profita de la relative indépendance de sa planète d’accueil et ses liens avec l’Alliance Rebelle pour dissimuler ses crimes. Rien de mieux que de faire accuser ses autres ennemis. Après quelques années d’attentats au hasard, Our décida d’accélérer le processus. Il laissa un de ses subordonner diriger sa compagnie de «droïdes assassins» pendant son absence en se faisant passer pour le frère de Kamb Tesko et commença à utiliser son un groupe de mercenaires et de droïdes de combat pour l’accompagner dans de véritable missions d’assassina, d’enlèvement et de sabotage. Ainsi, Our réussi à élargir son rayon d’action. Si ses droïdes-bombes pouvaient semer la terreur sur certains mondes, leur nombre et leur efficacité étaient plutôt réduits. C’est au contact avec ces mercenaires expérimentés qu’il perfectionna encore d’avantage ses talents de combattant. Rapidement, il devint un redoutable assassin, visant dans la plus grande indifférence scientifiques, officiers, politiciens et même la femme d’un moff. Ses succès furent suffisamment flamboyants pour être considéré comme une menace importante pour la sécurité de plusieurs planètes de l’Empire et les SSI commencèrent à enquêter sérieusement sur ses agissements.

Ses actions ne furent pas toutes des succès. Il faillit être tué à deux reprises. La première, lors d’une mission de sabotage lorsqu’un stormtrooper réussi à l’atteindre dans un point faible de son armure environnementale avec un tir bien placé à l’aide de son blaster. La deuxième lors de l’attaque de la navette d’un moff. Son vaisseau fut attaqué par des renforts sous la forme de trois croiseurs Tartans et il fut forcé de battre en retraite. Les cibles favorites d’Our étaient les installations impériales ou rebelles sur des planètes ayant été sous contrôle de la CSI. Lors d’une opération importante ayant pour objectif la destruction d’un centre pénitentiaire de haute sécurité sur Coruscant, il fut démasqué par l’habileté des SSI et d’un enquêteur privé qui avait percé à jours toutes ses opérations. En mouvement avec une partie de son équipe, il fut attaqué puis capturé par les agents d’élites de la SSI. Il fut emprisonné pendant quelques semaines avant que ses hommes encore libre parviennent à les secourir en organisant une violente émeute dans la prison de haute sécurité où ils étaient détenus.

Our et ses hommes ayant survécu s’échappèrent de justesse une seconde fois des forces de l’Empire abord du Hellfire. Torrik s’échappa dans la bordure extérieur et pris possession d’une vielle station spatiale ayant appartenue à la CSI dans un champ d’astéroïde. Les quelques pirates et contrebandier l’ayant pris pour repaire n’était pas prêt pour affronter une frégate lourdement armée. Depuis ce nouveau repère, il prépare un nouveau plan qui pourrait bien, s’il réussi, apporter la mort à des millions de personnes d’un seul coup…

Inventaire :

- Armure environnementale skakoan standard
- Datapad
- Comlink
- Brouilleur de communication personnel
- Ordinateur personnel
- Outils de réparations et de programmation multifonctions
- Scout stormtrooper blaster
- Armure de combat d’Our Torrik (voir détail plus haut)
- Station spatiale de ravitaillement

Forces sous son commandement :

- 100 droïdes de combat B1
- 20 droïdes de combat B2
- 20 droïdes commandos BX
- 24 mercenaires et pirates lourdement armés
- Hellfire : frégate lance missile de la Guilde de dernière génération
- 4 droïdes vautour d’escortes
- 2 navettes de transports et de combats de classe Tetha

Qualités/Défauts :Our Torrik est un individu particulièrement intelligent doté d’une grande capacité d’adaptation, d’une logique implacable et d’une ingéniosité à couper le souffle. Il se laisse rarement déstabiliser par la situation et est possède un sang froid particulièrement solide même dans les zones de combats intense et est très méticuleux. C’est aussi un excellent menteur, un bon gestionnaire d’entreprise et un meneur d’homme naturel. Il possède des capacités physiques impressionnantes et est un excellent tireur et combattant en corps à corps. Il est cependant, inflexible, irascible, parfois impatient et peut être prompt à des sautes d’humeur. Il souffre d’un manque d’empathie grave, même envers ses alliés même s’il ne les sacrifie pas de façon inutile. Il est vindicatif à l’extrême et légèrement cupide. Sa plus grande faiblesse réside cependant dans sa trop grande confiance en lui.

Ce qu’il aime :Torrik est un fanatique de la CSI. Il vénère ses défunts chefs, spécialement Grievous. Il possède un amour assez importent pour l’argent. Contrairement à bien des Skakoans, il aime le combat. Tuer semble être l’une de ses activités favorites, même s’il n’éprouve pas le besoin de le faire lui-même. Savoir que quelqu’un meurt à cause de lui suffit. Certains le pense pyromane, mais il semble aussi apprécier les bombes toxiques.

Ce qu’il déteste :Les traitres, spécialement ceux ayant abandonnés la CSI. Il déteste profondément toute forme de forces de sécurités ennemies. Il se réserve une dent particulière contre les SSI. Il n’aime pas les lâches, les humanistes et les politiciens ou toutes autres combinaisons des trois. Finalement, il a un profond mépris de la vie en générale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ 8
Maître du Jeu ▌ Grand Manitou

Maître du Jeu ▌ Grand Manitou
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 22/04/2011

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade:

MessageSujet: Re: PNJ de MJ 8   Ven 23 Mar - 8:20



nom : Eorl

prénom : Jor’eth

surnom : Rôdeur

âge : 28 ans*

Planète natale : Kalee

Race : humain

Groupe : criminelles

Rang : Chasseur de prime et mercenaire

Apparence : Jor’eth est un homme de taille assez impressionnante et au physique athlétique. Il est né sur une planète où survivre est loin d’être facile et où savoir se défendre est parfois essentiel. Il mesure un peu plus d’un mètre quatre-vingts pour un poids frisant les cent kilos. Il est surtout construit en finesse avec des muscles puissant, mais léger. Il a les cheveux long et blond et les laisse tomber de façon un peu négligé sur ses épaules. Il porte une courte barbe et moustache légèrement plus foncé que ses cheveux. Ses yeux d’un bleu profond semblent souvent perdu dans la contemplation ce qui donne un air un peu rêveur à ce guerrier. Bien qu’il ne soit pas Kaleesh, Jor’eth possède une tenue vestimentaire qui rappel celle de leur guerrier. Il s’agit d’un lourd veston d’écailles de cuir recouvert par une peau d’un tigre Kalee, l’un des nombreux prédateurs natifs de la planète. Il porte un casque ayant l’apparence d’un crane humanoïde. Au combat, en plus de transporter une lance Shoni avec laquelle il a tué plus d’un monstre féroce, il porte aussi un fusil blaster de marque DH-17 dont l’apparence a été modifiée par l’ajout de symboles tribaux. Jor’eth est un chasseur professionnel. Il se déplace toujours de façon un peu feutré et avec de grandes et souples enjambés. En publique, sa confiance en ses talents de combattants et son agressivité naturelle font qu’il peut être fort intimidant, mais en réalité, il est loin d’être aussi mauvais qu’il peut en avoir l’air.

Psychologie : Jor’eth est un peu un enfant sauvage. Il a été élevé sur Kalee par un petit groupe de guerriers Kaleesh qui n’avaient jamais rencontré avant lui des êtres intelligent d’une autre espèce. Culturellement, il s’identifie plus à ses parents adoptifs qu’a ceux de son espèce. C’est un homme assez superstitieux accordant une grande importance à la nature. Il possède un profond respect sur pour ses proies, même celles qu’il chasse dans le cadre de son métier de chasseur de prime. Jor’eth n’est pas un homme spécialement intelligent, mais il possède un instinct fort aiguisé et une certaine forme de ruse. Il accorde d’ailleurs une importance beaucoup plus grande aux pressentiments qu’aux preuves réels. C’est un homme plutôt ignorant sur le plan académique, mais la chose ne l’intéresse guère et il ne cherche pas vraiment à apprendre de nouveaux trucs. Pour Jor’eth, seul l’expérience compte véritablement, la Force et les esprits se chargent du reste. Le chasseur de prime est un homme taciturne et froid en chasse, mais un bon vivant aussi rapide à faire la fête qu’à commencer une bagarre dans la vie de tous les jours. Bien qu’il ait une apparence et une attitude sauvage voire barbaresque, c’est un incroyable gentleman. Il est absolument incapable de manquer de respect envers une femme peu importe son âge, sa race ou son apparence. Il refuse systématique de blesser l’une d’entre elle et lorsqu’il est attaqué par une femme il bat en retraite à toute jambe. Il semble aussi dévorer par une certaine forme de timidité en leur présence et il a la compulsion de tenter de leur plaire.

Histoire : Jor’eth est née sur un vaisseau marchand corellien en route vers la bordure extérieur de parents humains. Le vaisseau en question avait pour destination une importante station spatiale de la bordure extérieure afin de la ravitailler en matériel et en vivre. Par contre, un incident se produisit abord. Le système d’hyperespace se coupa brutalement de façon accidentelle, lançant le vaisseau sur une trajectoire de collision inévitable sur Kalee. L’écrasement fut brutal et seul une poigné des membres de l’équipage survécurent. Les parents de Jor’eth n’en faisaient pas partie, mais par miracle, lui, survécu protégé des débris par le corps de ses parents. Il fut recueillit par les survivants qui tentèrent de rejoindre l’agglomération la plus proche pour obtenir du secours. La marche dans la dangereuse jungle de Kalee fut meurtrière. Seule une jeune femme totalement épuisé transportant Joreth presque au bord de la mort réussi à rejoindre un village isolationniste de Kaleesh qui accueillit avec méfiance et surprise les deux survivants. La jeune femme succomba à ses blessures et à l’épuisement quelques jours plus tard. Jor’eth, lui, survécu après plusieurs jours entre la vie et la mort sans en conserver de séquelles. Les Kaleesh décidèrent de l’élever comme l’un des leurs.

L’enfance de Jor’eth fut donc celle d’un chasseur et d’un guerrier. Il apprit très tôt à se déplacer en forêt en silence. Il découvrit les plantes empoisonnés, comestibles ou capable de guérir. Il participa à la vie de la tribu en aidant aux rituels et aux activités quotidiennes. Plus que tous, il apprit à protéger sa famille d’accueil en apprenant le métier des armes. Il devint le jeune guerrier le plus prometteur de la tribu à la grande fierté de ses parents adoptifs. Bien qu’il ne soit pas de la même race, il ne fut jamais considéré comme un étranger spécialement pas lorsqu’il atteint l’adolescence et avait suffisamment de talent et de fierté pour défendre sa place dans la tribu avec la force de ses points. Jor’eth lorsqu’il atteint l’âge adulte participa à plusieurs grandes chasses contre les dangereux prédateurs de sa planète. Il participa aussi aux très importantes chasses au Mumuu. Il se fit rapidement un nom comme un chasseur sans peur à la précision incroyable avec sa lance Shoni. La vie du jeune chasseur de vingt ans fut pas contre bouleversé par l’arrivée sur sa planète d’une délégation de l’Empire à la recherche de nouveaux territoire à coloniser.

Pour la première fois de sa vie, Jor’eth rencontrait des membres de son espèce. Les impériaux furent eux même assez surpris de trouver un humain sur un monde qui n’en abritait portant aucun d’après leur informations. Curieux, le jeune homme tenta d’en apprendre le plus possible. La communication entre Jor’eth et les impériaux fut possible grâce à un droïde protocolaire qui lui servit d’interprète. Il passa quelques mois avec les nouveaux arrivants qui construisirent rapidement un poste d’observation et une petite base militaire. Il commença à apprendre le galactique et s’est avec une surprenante facilité qu’il apprit cette langue. Très rapidement, le jeune guerrier et chasseur Kaleesh commença à rêver de quitter son monde natal pour explorer la galaxie. Il s’engagea donc comme stormtrooper et fit ses adieux à son clan et sa famille avec la promesse de revenir dans quelques années. Jor’eth quitta donc son monde pour une académie de Carida. Il commença à suivre son cursus, mais rapidement il réalisa qu’il n’était pas à sa place. Il ne supportait pas la discipline qu’on lui imposait, détestait les insultes qu’on lui jetait au visage et à celle de sa famille. Malgré ses performances physiques de loin supérieures à celle de la recrue moyenne, il n’arrivait pas obtenir le respect. Il déserta après quelques mois, volant un vaisseau de transport léger.

La soif d’aventure du jeune guerrier de Kalee était par contre loin d’être étanché. Connaissant bien le métier des armes grâce à son éducation et à son passage dans une académie impériale, il commença à vendre ses talents martiaux. Il commença en temps que combattant professionnel dans les arènes de mondes comme Tatooine ou Nal Hutta. Gagnant en notoriété grâce à son talent, sa brutalité et un air sauvage qui plaisait aux jeunes femmes, il commença à servir de garde du corps pour les gens fortunés. Servir ainsi ne lui plaisait pas beaucoup, mais certain s’avérait des gens bien. Finalement, on commença à le contacter pour des tâches plus proactives en matière de protection. On le paya pour éliminer des rivaux, des gens dangereux ou des criminels de toutes sortes. Fin chasseur, homme déterminé et combattant redoutable, Jor’eth était un chasseur de prime né. Contrairement au métier de garde du corps, celui de chasseur de prime lui plaisait beaucoup car il faisait appel à tous ses talents. Farouchement indépendant, il refusa d’intégrer des guildes ou de servir un seul maitre. L’Empire l’employa à quelques reprise, oubliant rapidement son passé de déserteur, comme mercenaire dans différentes opérations. Par contre, l’Alliance rebelle à fait de même et Jor’eth s’est lié d’amitié avec certains rebelles et il commence peut-être petit à petit à se joindre à leur cause

Inventaire :
- Armure de combat en cuir de Mumuu
- Lance Shoni
- Épée Lig en impervium
- Blaster DH-17
- Quelques grenades de tous types
- Datapad
- Quelques talismans porte-bonheurs

Qualités/Défauts : Jor’eth est un homme ayant pas mal de qualité personnelle. C’est un homme brave, voir pratiquement sans peur. Il ne recule jamais devant un combat. C’est un homme jovial qui se mêle très bien en société. Il souffre par contre de colère rapide et foudroyante et d’une incroyable susceptibilité. Au combat, s’est un expert dans l’art du combat rapproché ou il peut anticiper facilement les mouvements de son adversaire et déployer sa grande force et sa foudroyante rapidité. C’est aussi un tireur d’élite capable d’abattre une cible à grande distance sans problème. Il a par contre tendance à mal réagir dans les fusillades à courte distance. S’est aussi un pilote de vaisseau médiocre. Il préfère donc arranger ses déplacements à l’avance avec l’aide d’un bon contrebandier plutôt que de s’écraser sur un astéroïde.

Ce qu’il aime : Jor’eth est un homme enthousiaste qui aime l’aventure, la chasse et les grands espaces. Il apprécie la compagnie des bons vivants. C’est un homme appréciant beaucoup les défis et ayant un fort instinct de compétition qu’il met à profit dès qu’il en a la chance. C’est un combattant naturel adorant les joutes amicales contre n’importe qui ou n’importe quoi surtout si l’adversaire semble plus fort que lui. Il aime les gens simple et honnête. C’est un grand fan d’histoires, de ragots de toutes sortes spécialement les histoires de soldats.

Ce qu’il déteste : Jor’eth est un homme détestant le racisme, car malgré son statut d’humain, il a souffert de celui de l’Empire de façon assez cruel. Il n’a pas un grand amour pour l’autorité, peu importe qui elle est. Il déteste les gens se croyant supérieur à lui grâce à leurs compétences, leur intelligence ou leur statut supérieur. Il n’aime pas vraiment le voyage spatial et est parfois malade entre les transitions entre l’hyperespace et l’espace normal. Il déteste plus que tous les lâches et encore plus ceux qui s’en prennent aux femmes et aux enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ 8
Maître du Jeu ▌ Grand Manitou

Maître du Jeu ▌ Grand Manitou
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 22/04/2011

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade:

MessageSujet: Re: PNJ de MJ 8   Mar 10 Avr - 7:46



Nom: Darksun

Prénom: Melanedri

Âge: 29 ans

Planète natale: Coruscant

Race: humaine

Groupe: Empire galactique

Rang: Inquisitrice impériale

Apparence: Melanedri est une femme de grande taille et à la svelte silhouette. Elle mesure un peu plus de 180 centimètres pour un poids d’environ 60 kilos. Elle a la peau pêche et en santé ce qui est une chose plutôt rare chez les utilisateurs du côté obscur qui souffre souvent d’effets secondaire désagréable. Ses yeux ambre commencent à prendre une teinte légèrement plus jaunâtre, signe clair de son emprise par le côté obscur de la Force. Ses cheveux son long et noir. Elle les laisse tomber sur ses épaules sans artifice. Son visage est fin et sévère. Ses traits délicats et assez harmonieux la font paraitre presque dix ans plus jeunes. Certains vont lui prêter une certaine grâce dans ses déplacements et dans son port de tête, mais il s’agit d’un artifice finement conçu pour plaire à ceux qui l’observe. En privée, ses mouvements sont beaucoup plus impérieux et rigide. Au combat, on peut percevoir les deux attitudes se mélanger avec une démarche souple, mais le torse tendu. Melanedri est autant une Jedi noir d’expérience qu’une politicienne. Elle accorde donc une grande importance à son apparence et l’image qu’on a d’elle.

Psychologie: Melanedri est l’archétype même de l’inquisiteur. Elle est froide et hautaine en permanence. Jamais elle ne sourit sauf lorsque la chose est de circonstance. Elle n’accepte d’ordre de personne sauf du Grand Inquisiteur ou d’un Sith. Elle est complètement accroc au pouvoir et ne respect que ça. C’est une femme calculatrice et manipulatrice. Elle ne dit jamais la vérité quand il est possible de mentir ou de transformer à son avantage la vérité. Chez elle, se penchant devient presque de la Mythomanie. L’inquisitrice est une experte dans l’art de la politique autant que dans l’art de l’interrogation et de la manipulation de la Force. Cette manipulatrice adore se mettre en compétition avec d’autres personnages similaires. Elle est donc très alaise dans les méandres du sénat galactique et du palais impérial où elle prend plaisir à chercher les traitres et ceux tentant de cacher des Jedi ou d’autres personnes similaires. Melanedri est plutôt précieuse lorsqu’il est question de son apparence et de la façon dont elle considère qu’elle doit être traitée. Élevée dans un milieu opulent, elle est habituée à avoir tous ce dont elle désir après une simple demande. Contrairement aux nombreux préjugés au sujet des gens de ce type, elle ne manque d’aucune forme de détermination ou d’autonomie. En fait, elle est totalement obstinée lorsqu’elle se met quelque chose en tête. Fier de ses talents et de son rang, il lui arrive de jugé une situation un peu trop vite ce qui lui a déjà attiré le déplaisir de certaines personnes haut placé.

Histoire: Melanedri Darksun est née dans une haute famille de Coruscant. Son père était sénateur et sa mère une procureure au centre même de l’immense ville recouvrant Coruscant. Bien que la période ayant vue sa naissance et son enfance fut particulièrement trouble sur le plan politique, Melanedri n’en a jamais vraiment sentit la chose. Totalement protégé dans son cocon familial, elle devint rapidement une petite fille intelligente, mais très exigeante. Elle passait de nombreux caprices lui étant tous accordés ses parents la voyant très peu souvent étaient tentés de lui faire plaisir le plus possible. Ainsi, Melanedri grandit doucement dans cet environnement surprotecteur et douillait sans se soucier de ce qui ce passait à l’extérieur. C’est alors que vers ces onze ans, un évènement terrible se produisit et ce dernier allait bouleverser sa vie : Coruscant était attaqué par le général Grievous et une imposante armada.

L’attaque était d’une incroyable férocité et ciblait spécialement les quartiers riches de la cité où vivait Melanedri. Son monde de certitude et de plaisir s’effondra au moment même ou les tirs de canons laser ouvrirent les murs de sa demeure et qu’elle vit de ses propres yeux les troupes venues détruire son monde. Dans la panique la plus totale, elle fut forcée de prendre la fuite au côté de ses parents alors que les combats se rapprochaient de leur maison. La fuite fut une expérience plutôt traumatisante surtout pour une fille de onze ans, assez vieille pour comprendre ce qui arrive, mais pas assez pour pouvoir agir. Melanedri se souvient très bien de l’évènement qui a vue mourir ses parents et tous les membres de son entourage, réduit en poussière par un bombardier Hyène de la CSI. Elle ne doit sa survie lors de l’attaque qu’a la Force qui la guida vers une zone de sécurité et qui lui permit même de se débarrasser d’un droïde araignée nain. Depuis son plus tendre âge, Melanedri savait qu’elle possédait une sorte de don pour ce qui est de prévoir la réaction des gens ou encore le résultat de ce qui semblait être le hasard, mais pour la première fois, son don lui permettait d’agir directement sur son état. La haine et surtout la peur lui avait donnée des ailes et lui avait permis d’entrée directement en contact avec cette énergie qui semblait parcourir le monde. Elle se surprit à aimer cette étrange sensation au point où la mort de ses proches la laissait totalement froide. Son désir de survivre éclipsait tout autour d’elle. Melanedri ne tarda pas à réaliser à quel point elle était avantagée par rapport au reste de la galaxie. Elle maitrisait la Force et avec cette dernière, elle se jura de maitriser son destin jusqu’à sa mort. C’est avec un mélange de surprise et d’incompréhension que plusieurs autres réfugiés la regardaient sourire le regard enflammé par une lueur d’ambition dans le bunker où elle avait trouvé refuge durant l’attaque.

Suite à cet évènement, Melanedri passa quelques années dans un orphelinat spécial où plusieurs enfants orphelins de familles importantes de Coruscant avaient été réunis. L’orphelinat avait une mission spéciale : former l’élite du nouvellement créé Empire Galactique. Elle reçu donc une éducation de très haut niveau et on lui inculqua les valeurs de ce nouvel Empire. C’est dans cet orphelinat qu’elle fit la rencontre d’un homme qui allait changer sa vie : Azemon Mendrek. Ce dernier se rendait régulièrement dans l’institution pour y lire des contes aux enfants plus jeunes. Il découvrit rapidement que la jeune fille était sensible à la Force. En fait, c’était peut-être la principale raison pour laquelle un individu aussi important que lui venait dans un tel endroit. Il commença à prendre Melanedri sous aile tout comme deux autres enfants de l’orphelinat. Il leur offrit des services de tuteurs spéciaux pour les aider à progresser dans des disciplines comme l’histoire et la philosophie. Melanedri eue même droit à un professeur particulier Echani pour lui apprendre à se défendre. Lorsqu’elle atteint l’âge de 18 ans, elle sortie de l’orphelinat et fut très rapidement approché par des membres des SSI qui souhaitaient lui offrir un poste au sein de leur organisation avec possibilité d’y faire carrière. Marqué par son passage à l’orphelinat et désireuse d’obtenir un poste de prestige dans le gouvernement impériale, elle accepta. Elle passa les quatre années suivante dans une académie militaire de Carida où elle passa remarquablement facilement tous les tests physiques et intellectuels pour devenir membre des SSI, mais à l’aube de sa diplômassions un nouvel évènement se produisit.

Melanedri attendait la cérémonie avec quelques autres cadets dans une baraque et un agent des SSI qui allait les transporter sur Coruscant dès la fin de la soirée. Soudain, la porte s’ouvrit sur un homme qu’elle reconnaissait : Azemon Mendrek. Il approcha de la jeune femme et commença à l’entretenir de son avenir. Subtilement, il lui proposa de renoncer aux SSI pour le suivre lui et d’entré comme acolyte dans le Temple impérial. Mendrek savait trouver les mots justes pour convaincre les gens et Melanedri fut facile à corrompre totalement. Dès que le Grand inquisiteur sentit une réponse positive de son interlocutrice, il se tourna vers les autres cadets et le membre des SSI chargé de son enrôlement et utilisa ses pouvoirs pour les faire sombrer dans l’inconscience pour quelques minutes tout en effaçant toute mémoire du passage de Melanedri dans l’académie de Carida. Étrangement, le soir même, les quelques centaines la connaissant ne se souvenaient d’elle et toute trace de son passage avait disparue totalement. Même les archives de Coruscant ne faisaient plus état d’elle. Mendrek l’avait fait disparaitre complètement. Ses contacts aux seins des SSI achevèrent de détruire toutes les informations sur elle sans laisser de trace. Officiellement, la jeune fille n’avait pas survécu à l’attaque de Coruscant.

Melanedri passa les quatre années suivantes comme acolyte de Mendrek en personne. Il prit bien soins de lui enseigner toutes ses techniques et tout son savoir presque sans discrimination. La jeune femme était très douée et apprenait rapidement. Il lui manquait par contre les petits détails qui font les meilleurs Jedi noir comme la précision et la patience, mais elle commençait à surmonter ces obstacles. Étant la protégée du Grand inquisiteur et son acolyte préféré, Melanedri s’attira beaucoup d’ennemis. Son arrogance et ses manières manipulatrices lui en apportèrent encore plus. Pourtant ses ennemis ne réussirent jamais à la briser ou la tuer discrètement. Bien sur, certain réussir à lui faire mordre poussière. Une apprentie Nagaï nommé Mia réussi à la désarmer grâce à une maitrise supérieure du makashi, l’inquisiteur Blackshine lui brisa quelques côtes avec une décharge de Force et Darth Vader lui-même lui brisa le larynx pour l’avoir aborder de façon fort impertinente juste après la bataille de Yavin IV. Tous ces évènements ne servirent par contre qu’à renforcer sa détermination à devenir maitre de son destin. Elle réussi dernièrement à obtenir son rang d’inquisitrice en tuant son premier Jedi en duel singulier. Il s’agissait d’un ancien membre d’un groupe se faisant appelé les ombres et servant maintenant comme agent spéciale pour les rebelles. Maintenant, elle tourne sa principale attention à obtenir réparation de la part de ses nombreux ennemis. La mort apparente de Mia dans l’explosion de sa navette de transport semble la privée de cette dernière, mais la liste est quand même longue.


inventaire:
- Robe d’inquisitrice
- Datapad
- Sabre laser rouge
- Pistolet blaster d’assassin
- Sceau inquisitorial
- TIE interceptor

Qualités/défauts : Melanedri Darksun est une inquisitrice impériale de talent. Elle dispose de toutes les qualités nécessaires pour avoir un avenir brillant dans les ténèbres de l’Inquisitorius. C’est une femme intelligente et très obstinée. Elle est une menteuse invétérée capable de faire croire, même le plus grossier des mensonges à presque n’importe quelle personne. Melanedri est une duelliste compétente capable de se battre à armes égales contre les meilleurs chevaliers Jedi grâce à une grande expertise dans la forme du makashi. C’est aussi une utilisatrice de la Force très polyvalente capable de l’employer pour se défendre, attaquer ses ennemis, les manipuler ou se dissimuler. Cette polyvalence au niveau des ses techniques font que Mendrek la cite souvent en exemple pour ce à quoi on doit s’attendre d’un inquisiteur. Melanedri souffre par contre d’une certaine arrogance et d’un égoïsme acharné. Il lui arrive souvent de s’en prendre à des adversaires trop forts pour elle, mais elle sait reconnaitre ses erreurs et apprendre d’elles. Elle est aussi spécialement pointilleuse en ce qui la concerne et supporte très mal les provocations, même celle qui semble bénignes.

Ce qu'elle aime: Melanedri adore bien des choses, mais surtout elle-même. C’est une aimante d’art sous toutes leurs formes, même certaines qui ne devraient pas être considérer comme de l’art. Elle adore avoir le centre d’attention et l’arène politique n’est qu’un moyen parmi d’autres pour obtenir la chose. Elle apprécie plusieurs personnes au sein de l’Empire comme son ancien maître Azemon Mendrek ou Zan Kessler d’autres uniquement parce qu’ils ont appris à lui verser un flot continu de compliment. Bien qu’elle ne l’avoue pas facilement, elle garde une grande affection pour sa défunte famille et les diverses nourrices qui l’ont vue grandir. Plus que tous, l’inquisitrice aime se sentir en contrôle de son destin. Elle s’est juré un jour que si elle devait mourir se serait par sa main.

Ce qu'elle déteste: Melanedri déteste avec force et passion toutes les personnes pensant pouvoir contrôler son destin et dicter ses désirs. Ses supérieurs doivent savoir comment jouer avec cette caractéristique ou vivre avec sa désobéissance systématique. Elle n’apprécie guère laisser le haut du pavé à un autre. Elle ne supporte pas les insultes et l’incompétence. Le langage grossier des gens des classes inférieurs l’horripile. Elle est aussi sévèrement raciste, ne tolérant que vaguement les non-humains et seulement s’ils possèdent toutes les qualités nécessaire pour lui démontrer leurs talents sans pour autant éclipser les siens ce qui est tout de même très difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PNJ de MJ 8   

Revenir en haut Aller en bas
 
PNJ de MJ 8
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Guerre Civile :: Départ :: Fiches des Personnages. :: Fiches des PNJs-
Sauter vers: