Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
3386 jours de vie - 43 membres - Dernier membre : fyllee (Bienvenue parmi nous !) - 11560 messages
Liste des personnages de la saga modifiée, merci de lire ==> ICI <==

Partagez | 
 

 La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)

Aller en bas 
AuteurMessage
Sophia Assany
Maître Jedi ▌ Responsable des Opérations Spéciales

Maître Jedi ▌ Responsable des Opérations Spéciales
avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 25/01/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade: Maitre Jedi/Commandante en chef des Opération Spéciales de l'Alliance

MessageSujet: La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)   Mer 4 Avr - 22:52

Étrange message que celui envoyé par un de ses agents, un homme qu'elle avait entrainé elle-même. Ce dernier l'avait contacté il y a quelques jours au sujet d'un hologramme d'un ami, mort depuis longtemps, qu'il avait retrouvé en fouillant dans ses affaires. Il disait qu'il devait aller chercher la fille de son ami et qu'il aurait besoin de l'aide de Sophia. Cette dernière exigea d'abord de visionner l'enregistrement, l'homme était un Jedi, Sophia l'avait vaguement vu à une ou deux reprise mais ce qu'il révélait était autrement plus important. Il parlait d'une fille qu'il avait eu, une fille sensible à la Force et qu'il avait commencé à former, il n'en fallut pas plus à Sophia pour confirmer sa participation.
Il avait tout prévu lui-même et ni Sophia ni le reste de l'escouade Ghost n'aurait à agir durant l'évasion de la petite fille. Tout ce qu'ils devaient faire était de récupérer la jeune fille et de la ramener à la flotte rebelle pour qu'elle y soit prise en charge. Sophia avait compris que son agent en comptait pas sortir vivant de cette opération, elle déplorait la perte d'un agent de qualité et espérait vraiment que le prix serait à la hauteur du sacrifice. Pour cette mission elle avait convoqué Saya et Angus qui aurait à piloter le vaisseau pendant que l'Ombre Jedi s'occuperait du colis. D'après ses renseignements le colis se nommait Sara Tetch, 22 ans, 1, 62 m pour 46 kg, esclave sur Myrkr et rejeton d'un Jedi. Assise dans la pièce centrale des quartiers de l'équipage, Sophia regardait la seule image disponible de la jeune fille, une photo de mauvaise qualité prise sûrement sur le vif pour éviter de se faire repérer. Elle en avait déroulé du calibre et ca n'était pas sa première récupération d'esclave évadé ou même de prisonnier mais cette fois un agent s'était sciemment sacrifié pour un petit bout de fille, de plus cette petite lui rappelait vraiment Soris. C'était sûrement de là que venait l'étrange sensation qui lui prenait les tripes depuis le début du voyage, une impression d'une sorte de remake de sa rencontre avec feu sa Padawan. Angus surgit soudain, sortant Sophia de ses rêveries :
- On a localisé le vaisseau
- OK, lance l'abordage


Sophia se leva et coupa l'holo de Sara. Saya commença la procédure d'abordage, le Ghost s'approcha du petit vaisseau et l'arrima grâce à des cables. Les câbles rapprochèrent le vaisseau du Ghost dans un bruit sourd et enfin les deux portes des vaisseaux furent collés l'une à l'autre. Sophia ouvrit la porte du Ghost et d'un mouvement nonchalant de la main ouvrit la porte du vaisseau, elle dégaina son blaster et rentra suivit d'Angus. Elle traversa la rampe d'abordage et rentra dans le vaisseau. Là au milieu de la pièce se tenait une petite recroquevillée les bras autour de ses genoux, les deux Spec Ops rangèrent leur arme et Sophia s'agenouilla près de Sara :
- Sara ? Je m'appelle Sophia et voici Angus, on est venu te récupérer...

Sophia tendit la main en souriant...

(Pas super dsl)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Tetch

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 03/04/2012

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade:

MessageSujet: Re: La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)   Jeu 5 Avr - 21:28

Partir loin de Myrkr … Je n’y avais jamais cru, ça avait toujours, presque toujours, été comme un rêve que me donnait cet homme, mon père. Aujourd’hui c’était devenu réalité, je m’étais finalement évadée, pas seule, avec l’aide d’un Jedi, un ami de mon père, un homme qui m’avait appris qui était vraiment ce formateur qui avait disparu il y a quelques années. D’une même phrase il m’avait appris que mon inconnu était mon père, et qu’il était mort. Je ne sais pas vraiment ce qui était le plus douloureux, savoir qu’il était mort ou savoir que jamais je ne l’avais vu comme un père alors que finalement c’était ce qu’il avait été. Cela expliquait pourquoi il ne m’avait jamais touché, cela expliquait pourquoi il avait toujours tant tenu à me voir réussir à m’évader, tout devenait soudainement logique, jusqu’à la façon dont il avait su que j’étais sensible à la Force. Désormais ses enseignements auraient une place spéciale dans ma coeur, celle des enseignements d’un père à sa fille, c’étaient des souvenirs de mon père et plus d’un inconnu qui m’avait prise en pitié, ces souvenirs étaient plus heureux, ils m’envahissaient plus encore que la douleur. Désormais que Myrkr s’éloignait derrière moi, une nouvelle vie allait s’offrir à moi mais à quoi allait-elle ressembler cette vie ? Qui étais-je finalement ? Je n’avais jamais été qu’une esclave, étais-je capable désormais d’être une personne à part entière ? Je ne savais pas trop, j’avais envie de vivre bien sûr, mais il restait à voir si j’allais en être capable, je le devais, simplement parce que je me devais d’être digne du cadeau que me faisait mon père, celui seul et unique de la vie, un cadeau privilégié que jamais rien ne devrait perturber. Dorénavant j’étais libre et je me battrai pour le rester en toute occasion !

Assise tranquillement en tailleur au beau milieu de ce vaisseau, ce n’était pas comme si il était énorme en réalité, je méditais comme mon père m’avait appris à le faire. Je laissais la Force m’envahir, entrer en moi et me parcourir, c’était toujours ce même sentiment que je ressentais c’était à la fois une fraicheur agréable et une chaleur douce, un mélange étrange, plaisant, c’était un moment de paix et de relaxation, un moment loin de tout. Comme il me l’avait montré, j’avais disposé devant moi divers objets que j’avais trouvé, un projecteur holographique de petite taille, mes deux blasters, une tasse, quelques clés à molette et autres outils. Dans ma concentration, je les faisais léviter, sans ouvrir les yeux, je savais où ils étaient, je les déplaçais doucement, je maitrisais ça bien, il avait dit que je deviendrai sans doute une Jedi Consulaire douée, j’ignore ce que c’est. Il n’y apparemment pas que simplement des Jedi mais plusieurs groupes, et je devais trouver le mien. Consulaire serait donc ma première idée, celle que je garderai en tête et que j’oserai demander si on m’en laissait le choix. J’étais douée dans la Force disait mon père, il n’avait jamais eu le luxe de me montrer la voie qu’il avait suivis. Il m’avait dit que lui avait choisis la voie des armes, celle de porter deux sabre-laser et de se battre avec des savoirs martiaux puissants. Moi je n’avais appris à me battre au corps à corps qu’à travers des holocrons. Je saurai sans doute me défendre avec un sabre à la main mais pas être à la hauteur d’un Jedi. Je m’estimais en revanche parfaitement capable de me défendre dans la Force, la télékinésie était de loin le don que j’avais le plus exercé quand à la méditation, elle était devenue comme un sommeil réparateur avec le temps et l’entrainement. Je ne me prends pas pour une grande Jedi, je pense être douée pour utiliser la Force et j’aimerai me tester, savoir si c’est vrai ou si je me leurre et si je me trompe, alors de combien est-ce le cas ?

Mais soudainement quelque chose vient me déranger. Comme un sentiment de danger, juste avant que je ne sente le vaisseau agité d’une secousse. Je range mes blasters à leur place, me battre jusqu’au bout pour la liberté ! Ne plus être prisonnière ou esclave, jamais ! Mais combien vont venir ? Dans le doute, je me méfie, je prépare un petit piège en espérant que ça fonctionne. Deux personnes entrent, je me cache dans l’ombre et laisse faire mon hologramme, je ne pourrai pas rester cachée éternellement bien sûr. Je suis surprise d’entendre mon prénom mais pas assez pour baisser ma garde. Doucement je caresse le sabre-laser qui avait appartenu à mon père et qui pend à ma ceinture, inactif pour le moment, il paraît qu’on m’aidera à le réparer quand je serai prête. Je regarde les deux inconnus encore un instant et finalement j’attrape mes blasters et les braque sur les deux personnes qui sont entrées. Je garde une petite distance entre eux et moi, les doigts sur les gâchettes et je sors de l’ombre :


« Qui êtes-vous ? Que faites-vous là ? Et ne bougez pas, je n’hésiterai pas à faire en sorte que ce soit votre dernier mouvement ! »

Je regarde les deux personnes sans baisser mes armes, une petite partie de moi a envie d’avoir confiance, je sens quelque chose de … différent avec cette femme. Je la sens proche de la Force comme si elle avait un lien avec la Force. Son ami semble vouloir esquisser un mouvement et je tire sur une boite qui trainait juste à côté de lui :

« J’ai dis on bouge pas ! Je veux qu’on me réponde, qui êtes-vous ? Que me voulez-vous ? Comment connaissez-vous mon nom ? C’est mon Maître qui vous envoie ? Repartez et dites-lui d’aller se faire dévorer par ses Vornskrs ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophia Assany
Maître Jedi ▌ Responsable des Opérations Spéciales

Maître Jedi ▌ Responsable des Opérations Spéciales
avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 25/01/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade: Maitre Jedi/Commandante en chef des Opération Spéciales de l'Alliance

MessageSujet: Re: La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)   Ven 6 Avr - 2:05

Waooh ! Mais c'est qu'elle mordrait presque la donzelle ! En même temps Sophia ne lui en voulait pas, elle comprenait sa réaction. L'agent n'avait sans doute pas eu le temps de lui dire qui viendrait la chercher et elle s'accrochait à sa liberté nouvellement acquise comme un naufragé à une planche de bois. La Jedi leva les mains pour montrer qu'elle n'avait rien, Angus esquissa un geste que Sophia prit pour une tentative d'approcher la jeune fille mais cette dernière le rappela à l'ordre par un tir sur une boite près du Spec Ops. Il recula immédiatement et regarda sa supérieur, cette dernnière hocha la tête ne silence. Angus leva les mains pour montrer qu'il ne ferait rien. Sophia prit son ton le plus diplomatique, parlant avec une voix calme et douce :
- Calme-toi Sara. Je m'appelle Sophia Assany et voici Angus Wotan nous sommes de l'Alliance rebelle, on a été chargé de te récupérer pour te mettre en sécurité dans une base de l'Alliance.

D'un regard elle fit comprendre à Sara qu'elle voulait lui montrer quelque chose. Sophia dégrafa sa cape pour révéler ses deux sabres lasers rangés sur sa ceinture d'équipement au niveau du thorax. Ensuite elle sortit d'une des poches un hologramme qu'elle activa, une photo de l'homme qui l'avait aidée à s'évader apparut.
- Cet homme était sous mon commandement, c'est lui qui m'a dit de venir te chercher. J'ai aussi connu ton père, nous avons été novice ensemble au temple Jedi

Elle désactiva l'hologramme et le jeta aux pieds de Sara pour lui permettre de vérifier par elle-même. Elle n'avait pas prévu que le colis ne serait pas au courant de la tête qu'avait ses sauveurs, ca compliquait les choses mais Sophia n'était pas particulièrement pressé. Il fallait mettre Sara en confiance, qu'elle sente qu'elle pouvait vraiment se fier à Sophia et son escouade. Le fait qu'elle ait connu le père de Sara était somme toute vrai, oui il s'était entrainé ensemble sous la houlette de maitre Yoda mais une fois chacun avec leur maitre il s'était perdu de vue. Il n'avait jamais vraiment sympathisé car évoluant dans deux cercles différents mais chacun respectait l'autre et il s'était bien entendu. Jamais il n'avait été de très grand ami comme Kenobi et Vos mais bon elle serait capable de lui en parler un peu. En tout cas une chose était sûr, Sarah était bel et bien sensible à la Force, la vieille Jedi le sentait et elle savait que sa formation était très incomplète. Or il y avait très peu de Jedi disponible, a vrai dire il n'y avait que Sophia et Saya de véritablement expérimentée. L'une comme l'autre se réjouirait de parfaire les connaissances et les talents de l'ancienne esclave, il fallait transmettre au nouvelles générations pour que jamais l'Ordre Jedi ne meurt. Les personnes comme Sara était devenus rares et une sensible à la Force était une bénédiction en cette sombre période. Cette dernière deviendrait une excellente Jedi, Sophia le sentait au plus profond de son être. Tandis qu'elle regardait Sara en attendant une réaction, Sophia admira le visage parfait de la jeune fille et ne put s'empêcher de remarquer :
- Tu as ses yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Tetch

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 03/04/2012

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade:

MessageSujet: Re: La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)   Ven 6 Avr - 2:54

Pouvait-on s’attendre à un accueil plus sympathique de ma part ? Seule dans l’espace pour la première fois, méditant pour ne pas grelotter de froid parce que je ne savais pas comment allumer quoi que ce soit dans ce vaisseau et soudainement abordée par deux inconnus. J’avais été esclave beaucoup trop longtemps pour ne pas vouloir me défendre, plus question de passer un seul jour de plus comme une esclave, et si ces deux-là étaient là pour me capturer, alors ils devraient d’abord se battre, me battre. Je ne suis pas vraiment une méchante mais comme tout un chacun quand il y va de sa vie et de sa liberté, je suis parfaitement prête à me battre et me défendre, prendre des coups n’est plus pour moi quelque chose d’inhabituel, j’en ai reçu assez pour savoir encaisser. La seule véritable différence était qu’aujourd’hui, j’osais finalement rendre un peu de ce qu’on m’avait fait subir. Je ne cherchais pas la vengeance même si elle était tentante mais la vengeance était le côté obscur et je le savais. En y repensant un peu mieux, l’histoire de cette petite fille dont me parlait mon père, celle née d’une Sith et d’un Jedi, parfois j’espérais que ça fut la mienne et parfois je me demande ce que c’est d’être Sith. J’aime croire que mon père m’a racontée mon histoire à travers la naissance de cet enfant, comment cette femme et cet homme ont du s’allier pour se battre contre une menace plus grande. La façon dont ensuite les choses se sont passées et la naissance de cet enfant plusieurs mois après ça. J’ignore si c’est mon histoire et ce que ça peut vouloir dire d’être la fille d’une Sith. Est-ce que c’est un trait héréditaire ? Mais mon père était Jedi, alors qu’est-ce que cela fait de moi ? Etait-ce seulement véritablement mon père ou m’avait-on mentis volontairement ou involontairement ? Etais-je la petite fille de ses histoires ? C’était beaucoup trop de donner à gérer d’un coup.

Je vois la jeune femme défaire sa cape et me laisser voir ainsi deux sabre-laser. Un bref instant je manquerai de baisser ma garde mais les Sith aussi utilisent des sabre-laser, ça ne veut rien dire, ça peut toujours autant être un piège. Je les regarde elle et son acolyte, cherchant un je ne sais quoi qui m’affirmerait qu’ils sont bien là pour m’aider ou, au contraire, pour me capturer. Pourtant à part ces deux sabre-laser, rien ne semble pouvoir servir de preuves. J’écoute ce que dit la jeune femme tout en continuant d’observer les deux personnes sans relâcher ma garde, mes doigts toujours sur les gâchettes, à la limite de tirer. De là où j’étais, il était difficile de voir ce que l’hologramme avait montré, mais j’étais loin d’être assez en confiance pour baisser mes armes et ramasser le projecteur à mes pieds. Je me contente de ranger une arme, sans pour autant verrouiller la fermeture du holster et je tends un peu hasardeusement ma main au-dessus du projecteur. Sans quitter les deux inconnus du regard je fais venir le projecteur dans ma main en utilisant la Force. J’allume l’hologramme et reconnais immédiatement l’homme qui m’a aidé sur Myrkr. Une nouvelle remarque de la jeune femme me fait regarder dans ses yeux, elle connaissait mon père alors ? Peut-être pourra-t-elle me parler de lui mieux qu’il ne l’a fait. Plus qu’il n’a osé le faire ne sera pas déjà bien difficile puisqu’il ne m’avait absolument rien dit en réalité. Rangeant ma seconde arme dans le holster, je referme les deux fermetures des armes, prouvant des intentions beaucoup plus amicales :


« D’accord je veux bien vous croire, vous êtes peut-être vraiment là pour m’aider finalement. Mais je ne comprends pas, pourquoi moi ? Il y a tellement d’esclaves dans toute la galaxie, pourquoi m’aider moi ? Et vous seriez faire marcher ça ? »

Joignant le geste à la parole je fais voler mon sabre-laser, celui de moi père en réalité, vers la jeune femme.

« Votre ami m’a dit que quand mon père lui a donné avant de mourir, il disait que la lame montrerait la voie que je dois suivre. Et votre ami m’a dit que vous sauriez m’aider à le faire fonctionner. »

Je la regarde avant de demander, avec un soupçon d’inquiétude malgré tout :

« Et si elle devait être rouge ? Que se passera-t-il pour moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophia Assany
Maître Jedi ▌ Responsable des Opérations Spéciales

Maître Jedi ▌ Responsable des Opérations Spéciales
avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 25/01/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade: Maitre Jedi/Commandante en chef des Opération Spéciales de l'Alliance

MessageSujet: Re: La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)   Mar 10 Avr - 2:20

Sophia sourit en voyant Sara ranger ses armes et prendre la parole de façon amicale. Finalement elle était raisonnable et la chose s'était passé sans anicroche.
Sophia sentait le potentiel de la jeune fille mais aussi son désarroi, elle était perdu dns une galaxie qu'elle connaissait pas et avec un donc qui intéressait un grand nombre de monde. Sara avait besoin d'être guidé, bref elle avait besoin d'un maitre pour l'éviter de sombrer dans le côté obscur.
- D’accord je veux bien vous croire, vous êtes peut-être vraiment là pour m’aider finalement. Mais je ne comprends pas, pourquoi moi ? Il y a tellement d’esclaves dans toute la galaxie, pourquoi m’aider moi ? Et vous seriez faire marcher ça ?

Mais pourquoi posent-ils tous la même question ? Sophia constatait que chaque esclave sauvé posait invariablement cette foutu question de "pourquoi moi ?". Cette question était la même que celle que se posait parfois Sophia au sujet de sa survie. Tous ses amis était morts mais elle était toujours là, elle avait passé des années à chercher une réponse avant de voir qu'elle était devant elle depuis le début. Sophia avait survécu parce qu'elle était plus habituée à se cacher mais aussi pour servir de lien entre l'ancienne et la nouvelle génération. Sophia avait trouvé une raison de vivre en Soris puis après dans le combat contre l'Empire. Enfin dans tous les cas et particulièrement dans celui des esclaves nouvellement libérés la réponse est souvent peu aisée à donner, guère plus explicite qu'un "parce que t'as eu de la chance" ou "parce que je ne peux pas libérer tous les esclaves de la galaxie". La réponse pour Sara était simple et Sophia la sortit avec un naturel désarmant :
- Parce que tous les esclaves ne sont pas des enfants de Jedi sensibles à la Force. Nous ne sommes pas là pour libérer tous les esclaves et nul ne le peut.

Sophia attrapa au vol le sabre laser et procéda à un rapide examen à l'aide de quelques outils qu'elle avait sur elle. Elle identifia rapidement le problème : le cristal était mal placé, sans doute déplacé à cause d'un important choc. Elle reconnut sans peine sans peine le sabre du père de Sara, de belle facture, élégant sans être pompeux et dépourvus de toutes fioritures. Sophia avait par chance de quoi réparer l'arme sur le vaisseau et le fit savoir à Sara :
- Le cristal a été déplacé, je pourrais te réparer ça dans mon vaisseau.
Je vais te dire une chose Sara, la couleur ne fait pas le Jedi, c'est la manière dont il l'utilise. Au temps de l'Ancienne République il y avait une Jedi qui avait un sabre rouge, elle n'avait jamais sombré du côté obscur et avait une technique pour désarmer sans utiliser son sabre.
Maintenant viens on doit partir au plus vite.


L'attitude de la jeune fille attendrit la vieille Ombre Jedi, on aurait cru un oiseau tombé du nid. Son père ne lui avait donc jamais dit que la couleur d'un sabre ne décide pas du destin de son porteur. Malgré tout le cérémonial autour et la symbolique du sabre laser, au fond elle ne restait qu'une arme nécessitant un peu plus d'entrainement que les autres. Un sabre n'était qu'un outil au service des utilisateurs de la Force et jamais les couleurs n'avait précisément symbolisé l'appartenance à un groupe. C'était la première leçon qu'on inculquait à un Padawan et il arrivait fréquemment que certains d'entre eux choissent leur couleur pour de simples raisons esthétiques. Le rouge symbolisait le sang et certain Jedi l'utilisait pour rappeler une faute ou un acte commis sous la colère et ayant entrainé la mort de quelqu'un. D'un geste amical elle invita la jeune fille à la suivre. Angus se dirigea vers la salle des moteurs et y plaça un charge explosive, Sophia remit sa cape et le petit groupe quitta le vaisseau pour rejoindre le Ghost. Une fois à bord, Saya lâcha le vaisseau qui dériva un moment avant d'exploser en morceaux. Il fallait boruiller au maximum les pistes pour éviter que l'ancien "propriétaire" de Sara ne puisse jamais la retrouver. Le Ghost rentra dans l'Hyperespace direction Hoth pour mettre temporairement en sécurité Sara et pourquoi pas lui inculquer certaines leçons ? Sophia amena Sara dans la salle commune et lui dit :
- Mets-toi à l'aise, tu as faim ? Je peux te servir à manger si tu veux pendant que je répare ton sabre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Tetch

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 03/04/2012

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade:

MessageSujet: Re: La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)   Mer 11 Avr - 19:50

Je rangeais finalement mes armes. Après tout, se battre n'était pas véritablement la voie des Jedi, il semblait mieux de ne pas déjà faire entorse aux enseignements de mon père devant une autre Jedi. Je me devais donc de ranger mes armes, en plus de ça, même si ma liberté m'importait je me voyais mal tuer deux personnes, ça ne semblait pas vraiment dans ma nature de me comporter de la sorte. Je ne crois pas être une tueuse et ils n'ont montré aucun signe d'agressivité alors que j'imagine qu'une Jedi comme elle semble être, n'a pas véritablement à redouter une jeune femme comme moi. Je range donc bien gentiment mes blaster, adoptant une position bien plus sympathique que celle que j'avais affiché jusque là. Il faut dire que pour un premier voyage dans l'espace, j'étais seule, il faisait froid, j'avais faim et j'avais peur. Alors quand deux inconnus rentrent dans le vaisseau, forcément ça fait réagir, je n'étais pas forcément certaine que ce fut la meilleure réaction mais j'avais réagis ainsi, pour me défendre et me protéger, ça valait toujours mieux que de se laisser faire et de retourner vivre comme une esclave sur Myrkr ou dans un coin de la galaxie que je ne connaissais pas. Au moins le second point me permettrait de voir un peu autre chose mais je ne voulais pas vraiment continuer à découvrir les choses sous le jour d'un esclave. Et puis être libre ne pouvait pas être mal pas vrai ?

La question que je pose me semble parfaitement légitime quand on y réfléchit bien, pourquoi moi et pas un autre ? Il y avait bien assez d'esclaves dans la galaxie pour que ça ne finisse pas par être celle qu'on libère. Alors pourquoi moi ? Je n'avais rien fais d'extraordinaire, je n'étais pas hors du commun, j'étais une simple esclave sur Myrkr, une personne qui n'avait jamais rien connu d'autre que l'esclavage en réalité. Alors pourquoi était-ce moi ? Je ne comprenais pas ce que j'avais de spécial, je pouvais contrôler la Force mais je ne savais pas vraiment me battre. Je savais faire léviter des objets et les faire venir à moi mais ça s'arrêtait là. Quand au sabrelaser, je n'en avais jamais tenu entre mes mains, pas en état de marche en tous les cas donc au final j'étais loin d'être une Jedi, comment pourrai-je en être une ? Je n'avais jamais été padawan, je n'avais jamais eu de Maître, j'avais des bases certainement bancales et je n'avais aucune idée de ce qu'était d'être Jedi au quotidien. Autrement dis, j'étais perdue avec des connaissances dont je ne savais pas vraiment quoi faire, pas vraiment la Jedi idéale et sûre d'elle, qui sait où elle va et comment elle y va. J'étais plus fragile sans doute que la majorité des Jedi sur ces plans là mais dans mes convictions, j'étais persuadée d'être plutôt inébranlable :


« Pourtant l'esclavage est une chose contre laquelle les Jedi doivent se battre. »

C'était du moins ce que je croyais, ma façon de voir les Jedi comme les protecteur des opprimés, des personnes courageuses qui se battent contre les injustices et les abus. Je ne les pensais pas comme des super-hommes et femmes mais comme des personnes qui avaient trouvé une voie dans la lutte contre ce qui était mal. Je voulais bien sûr en être, surtout si je pouvais le faire, mais il restait une appréhension. Mon père avait dit que la couleur de la lame indiquerait la voie Jedi dans laquelle je lui semblais la plus apte à évoluer. J'avais un peu peur de ce que j'allais voir mais la jeune femme me rassure tout en m'expliquant quel est précisément le problème avec le sabrelaser, je suis plutôt soulagée d'apprendre que ce n'est pas grand chose en réalité. Et elle me rassure en me disant que certains Jedi ont eu un sabrelaser à la lame rouge sans être du côté obscur :

« Merci de me rassurer. Je crois que ce que mon père voulait dire, c'est qu'il m'estimait prête à suivre une voie et qu'il s'est servis de ce sabre pour m'indiquer laquelle. J'ai confiance en son jugement, mais j'imagine que c'est au Conseil de décider pas vrai ? »

Je savais peu de choses sur le passé récent des Jedi, sur ce qui était arrivé il n'y a pas si longtemps, j'avais plus de connaissances sur ce qui était autrefois, à l'époque où les Jedi étaient au mieux de leur art et veillaient sur la Galaxie. J'ignorais combien les Jedi étaient dispersés aujourd'hui, contrains de se battre pour survivre et de se cacher comme des animaux pour ne pas être chassés et tués. J'allais avoir beaucoup à apprendre en peu de temps, mais entre ça et rester esclave, il y avait une différence. Je ne pouvais pas nier qu'une petite partie de moi, égoïstement, était très heureuse que ça soit moi qui fut sauvée plutôt qu'un autre. Répondant à l'invitation de la Jedi, je la suis vers le vaisseau avec lequel ils étaient venus et dans lequel il faisait indéniablement meilleur que dans la boite de conserve pour claustrophobe qui m'avait emmené loin de Myrkr. C'est pourtant avec un pincement au coeur que je vis le vaisseau exploser, même si il y faisait froid et que j'avais eu peur, il avait été le vaisseau qui m'avait tirée loin de ma condition. Je me reprends pourtant rapidement en entendant la voix de la Jedi à qui j'adresse un sourire :

« Oui, je veux bien manger quelque chose. »

Peu m'importait quoi, je n'étais pas difficile. Quelque chose de chaud si possible, mais je m’accommoderai rien que d'un fruit ou d'un quignon de pain. M'asseyant docilement sur une chaise, je me réchauffais doucement, il faut dire que ma tenue n'était pas adaptée au froid, une simple robe brune rappelant les bures des Jedi et des sandales, pas franchement ce qui se faisait de mieux mais pour fuir Myrkr ça avait été parfait. Je regarde un peu autour de moi, curieuse et finalement :

« Je suis désolée pour mon accueil douteux mais je ne pouvais pas savoir ce que vous me vouliez. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophia Assany
Maître Jedi ▌ Responsable des Opérations Spéciales

Maître Jedi ▌ Responsable des Opérations Spéciales
avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 25/01/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade: Maitre Jedi/Commandante en chef des Opération Spéciales de l'Alliance

MessageSujet: Re: La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)   Sam 14 Avr - 0:56

Sara semblait vraiment comme un oiseau tombé du nid, faible et apeurée dans un monde qu'elle ne connaissait pas. Elle sortit d'un placard une gamelle et une cuillère, puis elle se dirgea vers une sorte d'outre métallique, elle activa une manivelle et son contenu se déversa dans la gamelle. Elle referma l'outre et la posa avec une bouteille d'un liquide bleu devant Sara. Le contenu de la gamelle n'avait rien très engageant, un mélange grumeleux d'un blanc laiteux avec quelques morceaux de couleur jaune. Sophia sourit et expliqua :
- Je sais ça ressemble du vomi. Il s'agit en fait de protéines unicellulaires combinés à des acides aminés plus tout un tas d'autres trucs, en bref cette mixture contient tout ce dont ton corps à besoin.Avec un peu d'imagination ça a un goût de maïs grillé. La boisson est une boisson énergétique.

Elle sortit alors d'un autre placard une série d'outils et s'installa sur la table à côté. Se laissant guider par la Force, elle démonta le sabre de Sara puis le remonta patiemment pièce par pièce, s'assurant que tout était bien fixé. Les geste venaient naturellement, comme une habitude. Sophia savait parfaitement quel était la place de chaque composant. Tout en réparant le sabre laser elle répondit à Sara :
- Il n'y a plus de Conseil, plus d'Ordre Jedi et presque plus de Jedi. Tel que tu me vois cela fait des décennies que je n'ai pas vu un de mes semblables à l'exception de ma sœur de sang. La République que nous défendions est tombée avec nous, remplacée par une dictature violente et raciste.
Ta formation sera une décision que je prendrai seule et si ce n'est pas moi ca sera ma sœur de sang. J'ai peur que tu n’ai pas trop le choix ma pauvre.


Sophia regarda Sara et parvint à esquisser un sourire triste. Comme à chaque fois qu'elle évoquait l'Ordre 66, une insondable tristesse s'empara de Sophia. Elle songeait à tous ces frères tués par leurs propres hommes en qui ils avaient confiance, tous ces enfants et mes ces nourrissons massacrés parce qu'ils étaient sensibles à la Force. Tuer est un acte malheureux mais souvent nécessaire, en revanche tuer un enfant relevait de l'ignominie pure et simple. Il fallait n'avoir aucun honneur, aucun respect de la vie pour perpétrer un tel acte. Voilà pourquoi Sophia n'avait qu'un mépris profond pour Vador, l'Ombre Jedi avait plus d'une fois frôlé le côté obscur, plusieurs fois elle avait failli sombrer mais toujours elle s'était accrochée. Anakin avait sombré et avait commis des actes qui l'avait rendu guère plus qu'une machine bien avant sa destruction physique.
Sophia referma enfin le sabre laser de Sara, elle se leva et se mit au centre de la pièce. Elle activa l'arme et la lame de plasma verte jaillit de la platine de projection en vrombissant. Sophia tourna le sabre dans sa main puis se lança dans un magnifique kata parfaitement exécuté. Chaque geste était mesuré, il n'y avait aucune fioriture, rien que des mouvements destinés à tuer rapidement et sans se fatiguer. Après avoir terrassée l'ennemi invisible par un magnifique saï tok, Sophia désactiva le sabre et le rendit à Sara :
- C'est un bon sabre, légèrement trop lourd de quelques grammes ce qui nuit à la balance mais ça n'est pas mon arme.


Elle regarda Sara et lui dit en souriant :
- Et inutile de t'excuser pour ton accueil j'aurais été pareil dans ton cas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Tetch

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 03/04/2012

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade:

MessageSujet: Re: La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)   Ven 27 Avr - 15:26

A bord du vaisseau, désormais que je savais ces deux personnes comme amicales, je me détendais un petit peu. J’avais rangé mes armes et soigneusement refermé les holsters. Je suis en silence, découvrant un nouveau vaisseau et regardant l’autre exploser avec un petit pincement au coeur en pensant que c’était à ce vaisseau, son pilote et le droïde que je devais d’avoir réussis à fuir. Je me souvenais d’ailleurs dans ma fuite du saut de Force que j’avais réalisé, encore un peu court mais c’était la première fois que vraiment j’utilisais la Force et je n’en revenais pas d’avoir réussis quelque chose comme ça. Pour une première en situation réelle, c’était vraiment de la folie d’avoir réussis et je devais bien dire que j’étais sacrément fière ! J’accepte volontiers à manger même si ce que la jeune femme me sert n’a pas l’air très inspirant. Pourtant je dois bien dire que je m’entends rire à ses mots, un petit rire discret, je n’avais pas souvent ris, sans doute que maintenant ça arriverait bien plus souvent :

« Si vous voulez, au prochain repas c’est moi qui cuisine. Je vous ferai goûter le repas réservé aux esclaves par le cuisinier et approuvé par mon Maître … Enfin par … celui qui était mon Maître. Je pense que je peux le dire maintenant non ? »

J’avais un peu peur de clairement dire que ce n’était plus mon Maître pour la simple et bonne raison que le dire pourrait bien porter malheur et me voir finir à ses pieds. Pourtant là dans l’espace, avec cette Jedi et cet homme dont on devinait aisément la formation militaire, je me sentais en sécurité. J’attendais encore qu’elle me confirme que ce n’était plus mon Maître et je crois bien que … je rirai encore une fois à cette idée ô combien plaisante. En attendant, je goûte la mixture à l’aspect peu ragoûtante. Ca n’a pas vraiment de goût défini, ça n’est pas franchement bon mais c’est mieux que rien et toujours mieux que l’infâme bouilli qu’on me donnait là où j’étais esclave. J’écoute avec grande attention ce qu’on me dit sur les Jedi. Ce que j’entends me touche, entendre que l’Ordre Jedi est si mal en point, on doit voir mon incompréhension sur mon visage. Mais l’entendre dire qu’elle sera prête à terminer ma formation a de quoi me redonner un petit sourire pas encore totalement enthousiaste mais un petit sourire malgré tout, rassurée par ce qu’elle vient de dire :

« Je n’ai jamais véritablement eu l’occasion de faire ma difficile et je m’estime déjà bien assez chanceuse d’être où je suis. Alors si vous voulez assurer le reste de ma formation, ça serait pour moi un véritable honneur. »

J’ajoute à ça un sourire qui ne manque pas de s’agrandir en voyant que la jeune femme à remonter tout le sabre-laser qui m’avait été donné. Ce fut une lame verte, la première lame de sabre-laser que je voyais d’ailleurs, qui jaillit du manche. Je restais hébétée comme une enfant, comme si quelque part je n’avais pas vraiment cru que ça marcherait, rassurée de ne pas voir une lame rouge. Je tâchais de me remémorer ce que j’avais lu sur la couleur traditionnelle des lames, le bleu pour les Jedi Gardien, ceux qui se battent pour défendre l’Ordre, les spécialistes du combat au sabre-laser. Les sabre-laser jaunes pour ceux qui apprennent tant à manier la Force que le sabre-laser, des combattants doués qui savent jouer de la Force à leur avantage. Et le vert pour ceux qui se spécialisent dans la Force, ceux qui maitrisent le mieux la Force. C’était un choix bizarre de la part de mon père de penser que je serai douée dans ce domaine. En tous les cas, je pris le sabre-laser tout en hochant la tête aux mots de la Jedi sur mon accueil et le fait qu’elle aurait été pareille. M’avançant au centre de la pièce, c’est tremblante et un peu hésitante que mon doigt trouva le bouton qui allumait le sabre-laser. Le vrombissement et la lame qui jaillit, mes yeux émerveillés qui regardent cette lame verte. Quelques mouvements hésitant et je range le sabre-laser à ma ceinture. C’est là que, regardant la Jedi, me vient la question la plus stupide et pourtant la plus logique :

« Et maintenant il va se passer quoi pour moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophia Assany
Maître Jedi ▌ Responsable des Opérations Spéciales

Maître Jedi ▌ Responsable des Opérations Spéciales
avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 25/01/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade: Maitre Jedi/Commandante en chef des Opération Spéciales de l'Alliance

MessageSujet: Re: La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)   Sam 28 Avr - 3:03

Sophia ne pouvait s'empêcher de voir Soris quand elle regardait Sara. Les deux jeunes filles partageaient sans le savoir de nombreux points communs. Au tout début, Soris était tout aussi désemparée, le même regard perdue emplissait ses yeux et la même innocence. Sophia sentait son instinct maternel s'éveiller naturellement, exactement comme elle avait fait pour Soris. Elle se promit intérieurement de veiller sur la jeune fille et de la former pour en faire une grande Jedi. L'ancienne esclave avait un énorme potentiel, sans doute ne serait-elle jamais une Ombre comme Sophia mais elle serait certainement comme l'illustre Qui Gon Jinn. Sophia ne l'avait pas connu mais son maitre avait été un des plus grands amis de Qui Gon, avec la Femme Obscure ils s'étaient mutuellement influencés. Tous étaient des adeptes de la Force Vivante et tous avait essayé de la transmettre à leur Padawan. Laï'Ban était celui qui était allé le plus loin dans son entrainement, en grande partie à cause de la destinée de Sophia d'être une Ombre et non un Jedi "classique" comme le serait Obi-Wan ou les Padawan de Anya.
Elle regarda en souriant Sara essayer son sabre, bientôt Sophia lui donnerait l'occasion de d'en apprendre plus sur le maniement du l'arme des Jedi. Elle regarda Sara quand celle-ci lui posa une question somme tout importante :
- Et maintenant il va se passer quoi pour moi ?
- Eh bien on va d'abord t'amener sur la base rebelle pour te retaper un peu. Tu auras le temps de réfléchir et de penser à ce que tu veux faire maintenant que tu es libre. Devenir Jedi est un choix difficile, c'est une vie dure et un engagement à vie. Réfléchis bien car une fois que tu auras dis oui tu ne pourras plus faire demi-tour.


Sophia estimait que Sara avait le droit au choix. Devenir Jedi indiquait forcément rejoindre les rangs de l'Alliance et mener une vue de fugitive et de proscrite, l'Empire n'aurait de cesse de vouloir mettre la main sur elle que ce soit pour la retourner ou la tuer. D'un certain point de vue le choix était illusoire, sans formation adéquate, lâchée dans la galaxie Sara serait détruite en un rien de temps. Sophia savait qu'elle lui donnait plus une illusion de choix qu'un vrai choix mais l'ancienne esclave avait le droit d'expérimenter sa toute nouvelle liberté. Pour une sensible à la Force, ancienne esclave qui plus est la galaxie était un endroit dangereux. La Jedi crut bon de la prévenir :
- Je ne vais pas te mentir, si tu refuses la vie risque d'être bien pire que la vie de Padawan. Seulement j'estime que tu es libre et que donc la décision te revient à toi seul. Je veillerais personnellement sur toi, après tout j'ai promis de m'occuper de toi.

(HJ: Vraiment mauvais désolé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Tetch

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 03/04/2012

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade:

MessageSujet: Re: La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)   Mar 8 Mai - 21:24

Liberté … un mot qui finalement commençait doucement à prendre un sens pour moi. Je ne réalisais pas encore pleinement ce que cela allait impliquer dans le futur pour moi, mais j’imaginais que cela voulait dire que ma situation allait s’améliorer. Je ne savais pas comment j’allais vivre toute seule, libérée de la servitude, mais j’imagine qu’on se fait plus facilement à une vie de liberté qu’on peut se faire à une d’esclavage après avoir connu la liberté. Cette première rencontre entièrement libre est en tout cas étrange, j’ai un peu peur, peur qu’ils veuillent me reconduire à mon Maître, mais visiblement ce n’est pas leur intention et ils se montrent beaucoup trop amicaux envers moi, surtout cette femme qui semble prendre vraiment à coeur de m’aider. J’apprécie ce signe et laisse donc bien gentiment faire, je laisse les choses aller et je prends pour la première fois un vrai plaisir à discuter avec quelqu’un. Il restait à savoir maintenant ce qui allait advenir de moi, serais-je une padawan ou pas ? J’avais le potentiel, on me l’avait dit et je l’avais entrainée, j’avais en moi la capacité d’utiliser la Force, de devenir une Jedi, mais l’important était de savoir si il y allait y avoir un Maître pour me former. Apparemment ça serait sans doute elle qui s’occuperait de me former et je dois dire que pour tout ce qu’elle a été gentille avec moi jusque là, je ne pouvais rêver meilleure Maître car avec elle, j’étais en confiance, je pouvais me sentir bien en confiance. Alors nous verrions bien ce que l’avenir nous dira.

Je sens son regard sur moi alors que j’essaye mon sabre, c’est un regard gentil, de compassion, un regard que j’apprécie énormément. Mais pourtant j’ai quand même encore une inquiétude sur ce qu’il va advenir de moi et je me permets de mettre en forme mon inquiétude à laquelle elle ne tarde pas à répondre très sincèrement et honnêtement. Elle va m’emmener sur une base rebelle pour me retaper, bah quoi j’ai pas l’air en forme ? Ensuite je devrai choisir si je veux devenir Jedi ou pas, j’avais donc encore pas mal de temps pour réfléchir apparemment, c’était mieux, ça me permettrait de ne surtout pas prendre cette décision à la légère. Toutefois quand je l’entends dire qu’il n’y a pas de demi-tour possible … Pour quelle raison voudrais-je faire demi-tour ? Non je ne ferai pas demi-tour si ma décision devait être prise. J’irai de l’avant comme d’habitude, maintenant que j’avais un peu de contrôle sur ma vie, j’entendais faire mes choix et évoluer comme je le voulais sans faire la girouette et reculer quand les choses ne vont pas bien. Les mots qu’elle a alors sont à mon sens extrêmement vrai, si je refuse, la vie risque d’être compliqué, d’autant que je n’ai pas véritablement d’expérience sinon pour être esclave. Alors ça serait toujours mieux que d’être esclave ou serveuse ou que sais-je encore. Sa promesse me fait sourire et je la regarde dans les yeux, rangeant mon sabrelaser à la ceinture. Je ne sais pas trop comment ça se passe, ni comment me comporter, mais sans aucune gêne, ayant effectué ce geste bien des fois auparavant, je viens m’agenouiller devant elle, pour la première fois le faisant avec un certain plaisir :


« Ca serait un honneur pour mi d’être votre Padawan. Je suis prête à m’engager dans cette vie, je veux pouvoir aider les autres, ceux qui ont des problèmes, ceux qui sont en danger et ceux qui sont esclaves. Je veux pouvoir aider cette galaxie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophia Assany
Maître Jedi ▌ Responsable des Opérations Spéciales

Maître Jedi ▌ Responsable des Opérations Spéciales
avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 25/01/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade: Maitre Jedi/Commandante en chef des Opération Spéciales de l'Alliance

MessageSujet: Re: La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)   Ven 11 Mai - 1:36

Sara fut à la fois surprise et gênée quand Sara s'agenouilla devant elle. Malgré le fait que cela soit une forme de respect, l'ombre Jedi le liait au Sith. D'un geste elle ordonna à Sara de se relever, elle-même prit u air grave et solennelle et proclama :
- Quand à moi Sara, je promets que je te formerais et ferais de toi une vraie Jedi. Dès cet instant je te considère comme ma propre fille, te protégerais comme telleet te transmettrais tout ce que je sais.

Sophia baissa la tête, elle se mordit la lèvre pour se retenir de pleurer. Bien des années plus tôt elle avait dit la même chose à Soris et effectivement Soris était devenue comme sa fille. Mais elle n'avait pas sur la protéger, elle n'avait pas pus empêcher sa Padawan de se faire tuer par Vador. Durant des années elle avait douté de son enseignement, pensant sincèrement que la mort de sa fille adoptive était entièrement de sa faute. Elle avait cru que si elle avait mieux formé Soris, cette dernière ne se serait pas jetée sur Vador ivre de rage. Puis elle avait longuement medité avant de conclure que tout n'était pas de sa faute, Soris était impulsive de nature et jeune, Sophia elle-même n'avait-elle été similaire dans sa jeunesse ? Cela avait calmé la douleur de la Jedi mais la blessure restait ouverte. Avec Sara, elle voyait enfin une opportunité de se racheter. Cette petite était sa seconde chance. Avec elle, elle pourrait trouver la rédemption qu'elle cherchait en formant jusqu'au bout un Padawan. Sara était un nouveau départ, même si elle n'était pas destiné à devenir une Ombre elle pourrait en perpétuer l'héritage.

Sophia s'approcha de Sara et lui tissa une tresse de Padawan, elle s'arrangea pour la faire facilement cachable par les cheveux longs de Sara. Durant son "travail" elle expliqua à Sara la raison de cette tresse :
- Cette tresse symbolise ton statut de Padawan, c'est une tradition aussi vieille que l'Ordre lui-même. Quand tu deviendras chevalier je la couperais, cela signifieras la fin de ton apprentissage. Par les temps qui court il vaux mieux la cacher c'est pourquoi je la fais courte et facilement dissimulable autrement ca serait comme te faire sortir avec une énorme pancarte lumineuse avec marqué "Je suis un Jedi".

Saya apparut dans la pièce, elle dévisagea Sara et lui serra la main :
- Alors voici le colis qu'on devait récupérer, la fille de Jedi sensible à la Force ?
- Oui et ma nouvelle Padawan,
répondit Sophia
Elle acquiesça en silence et regarda Sara.
- Sophia est un bon maitre, l'entrainement est dur mais elle sait y faire. Bref je venais pour dire qu'on arrive sur Hoth

Sophia sourit sans rien dire. Saya repartit pour prendre les commandes et faire atterir le Ghost à la base écho. L'équipage descendit, Saya et Angus partirent dans leur coin pendant Sophia emmenait Sara à l'infirmerie :
- On va te faire un check-up complet et te remplumer un peu, t'as que la peau sur les os ma pauvre. Avec ce qui t'attends tu dois être prête physiquement. On commence les exercices mentaux dès demain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Tetch

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 03/04/2012

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade:

MessageSujet: Re: La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)   Sam 12 Mai - 0:00

M’agenouiller devant celle qui venait de devenir ma Maître Jedi avait été un réflexe parfaitement normal pour moi. Il était normal d’avoir du respect pour son Maître et même si Sophia était ma Maître Jedi, je voulais lui témoigner l’exact même respect que les Padawan le faisaient avec leurs Maîtres. Sauf que je n’ai aucune idée de comment ils faisaient, alors je fais à ma façon, la seule que je connaisse, celle d’une esclave de longue date, je m’agenouille docilement devant elle. Visiblement cela la met particulièrement mal à l’aise puisqu’elle ne tarde pas à me faire me relever avant de me faire une promesse qui enchante mes oreilles et mon visage qui affiche désormais un sourire :

« Merci. »

Avais-je à la remercier pour cela ? Je n’en sais rien mais je préférais mille fois dire « merci » là à cette femme sans que ça ne soit nécessaire que de devoir le dire après avoir été humiliée par un baron de je ne sais où. C’était sans doute aussi ça, cette nouvelle vie que j’allais avoir, d’apprendre comment vivre dans la société en étant véritablement quelqu’un et pas juste une sorte de « jouet » pas vraiment vivant. J’avais vraiment énormément à apprendre, sans doute autant dans la Force que dans la vie de tous les jours car vivre seule, prendre des décisions, tout cela m’enchantait, toutes ces libertés que j’entrevoyais et qui m’assaillaient de partout, mais je savais aussi que je devais rester méfiante. J’étais une Padawan désormais, je ne pouvais pas faire n’importe quoi, aujourd’hui plus que jamais, je me devais de vivre véritablement selon la philosophie des Jedi et j’entendais bien entendu le faire ! Je savais que Sophia serait là pour m’aider mais je ne comptais pas me reposer entièrement sur elle, je ne voulais certainement pas lui être un boulet ou un poids qu’elle doit trimballer, j’allais apprendre à vivre et m’adapter comme je l’ai toujours fais en réalité. J’ignorais quel était mon niveau actuel dans la Force, j’étais certainement bien plus capable d’utiliser la Force que d’utiliser un sabrelaser, ça au moins c’était sûr. Je n’avais eu que quelques brefs courts de combat aux sabres avec mon père. La Force, je m’y étais entrainée, je savais plutôt bien manier la télékinésie et la vision de Force. Pour le reste, j’avais réussis un saut de Force, enfin presque entièrement réussis ce qui était un petit exploit. Donc nous verrons bien de quoi il retourne pour le reste. Sans doute Sophia évaluera-t-elle mon niveau prochainement. En attendant je la laisse tresser mes cheveux tout en expliquant ses explications :

« Oui ça serait une mauvaise idée de la laisser bien en vu de tout le monde. »

J’étais plutôt contente qu’elle se comporte comme le voulait la tradition, après tout on pourrait imaginer que par les temps qui courent, il valait mieux oublier les signes traditionnelles pour se faire plus discrets. En tous les cas, quelqu’un fait son apparition, visiblement quelqu’un qui déborde d’énergie et qui vient me serrer la main, me prévenant de suite que si Sophia est un excellent Maître, elle est aussi très dure. Je dois dire qu’en dépits de mon apparence, ma condition d’esclave m’a donnée une sacrée endurance et une condition physique qui pourrait bien surprendre. Mais je ne m’attendais de toute façon pas à ce que ça soit facile ! Direction l’infirmerie avec tout de suite le programme de ce qui suivra demain :

« D’accord. »

J’avais un peu peur de ne pas être à la hauteur mais je ne lui en faisais pas part, demain serait un autre jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophia Assany
Maître Jedi ▌ Responsable des Opérations Spéciales

Maître Jedi ▌ Responsable des Opérations Spéciales
avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 25/01/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Crédits: 500
Rang/Grade: Maitre Jedi/Commandante en chef des Opération Spéciales de l'Alliance

MessageSujet: Re: La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)   Jeu 7 Juin - 18:39

Le lendemain matin...

Sophia avait laissé toute la journée d'hier à Sara pour se reposer et lui avait indiqué à quel heure elle devrait se présenter demain pour commencer son entrainement. Pour ne pas commencer trop dur, c'est une fois que le soleil levé depuis déjà un petit moment qu'elle lui avait donné rendez-vous.
Comme à son habitude Sophia était en avance dans la salle d'entrainement. Elle ne portait aucune arme et s'entrainait dans son coin. Les yeux fermés, elle poussa un soupir puis se lança dans un kata magnifique. Sophia se laissait guider par son instinct, chaque mouvement n'était pas pensé mais ressenti. Il venait naturellement sans que Sophia ne se force. Un œil entrainé pouvait voir qu'il s'agissait de mouvements caractéristiques du Teräs Käsi, un art martial ancestral que Sophia avait appris peu après la mort de son maitre. Perdue, elle avait trouvé la paix dans l'apprentissage du Teräs Käsi sur Bunduki.
Elle était calme, l'esprit apaisé malgré les mouvements brutaux. Paix de l'esprit mais action du corps, toute la philosophie du Jedi en une seule phrase, plus facile à dire qu'à faire. Il fallait des années avant d'arriver à cela, des années de pratique et d'apprentissage de maitrise de soi avant d'y arriver. Ensutie il fallait une grande force mental pour ne pas sombrer dans les moments les plus graves. Aucun Jedi ne pouvait se vanter de n'avoir jamais cédé au moins une fois et d'être laissé envahir par les sentiments.
Elle n'eut aucun mal à sentir l'arrivée de sa Padawan mais pour autant elle ne cessa pas son kata. Elle procéda avec grâce aux mouvements fins puis ouvrit les yeux sur Sara :
- Bonjour Sara, comment tu vas aujourd'hui ?

Une longue journée attendait la jeune fille, elle savait maitriser la Force plutôt pas mal mais devait apprend à la ressentir et à utiliser son sabre laser. Sophia avait décidé de commencer par le classique, elle demanda à Sara de l'attendre ici et partit vers une étagère. Elle revint avec un casque destiné lui cacher les yeux et une sphère d'entrainement. Elle mit le casque sur la tête de Sara et jeta la sphère en l'air, celle-ci se mit à virevolter autour de Sara, Sophia expliqua :
- C'est une sphère d'entrainement, apprends à dévier ses tirs. Un Jedi ne se fit pas qu'a ses 5 sens, il se fieà la Force pour localiser son adversaire. Essaye de parer les tirs de la boule...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La jeune fille & l'Ombre Jedi (Sara Tetch)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arneval Malicia, jeune fille pas si pur [terminée]
» Jeune fille aux cheveux de feu, brûle le mal de tes paroles. [Yaelle]
» Un casier, une jeune fille dans ses pensées... et PAFF ... || Justin Alambra [Terminé]
» Arrivée de la jeune fille triste [ LIBRE !!!!!]
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Guerre Civile :: Le RPG :: L'Espace :: Bordure Extérieure :: Voie Corelienne et Rimma :: Hoth-
Sauter vers: